BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste du Journal de Lunéville


Le Journal de Lunéville

- 1936 -
 


19 janvier 1936
BLAMONT
Mutualité scolaire. - Jeudi dernier 9 janvier, à l’école des garçons, s’est tenue la réunion annuelle de la Mutualité scolaire. M. Colin, maire de Blâmont, présidait entouré de Mme Blum et et de MM. Crouzier, Charton et Caen, membres honoraires. La plupart du personnel enseignant du canton était présent.
M. l’inspecteur de l’Enseignement primaire, retenu pour cette journée par des engagements antérieurs, s’était fait excuser. MM. Campion, Veil et Laurent retenus par leurs occupations n’avaient pu à leur grand regret se joindre à nous.
M. Colin a ouvrit la séance en souhaitant la bienvenue aux personnes présentes, les remerciant d’avoir bien voulu assister à la réunion. Il leur a adressé ses vœux les plus cordiaux, souhaitant à tous beaucoup de satisfaction durant la nouvelle année.
Il a été heureux de féliciter chaleureusement Mesdames les Institutrices et Messieurs les Instituteurs qui se dévouent de tout leur cœur à leur tâche. Il les a assurés une fois de plus de toute sa sympathie et de l’estime qu’il leur témoignait. Il les a encouragés à persévérer dans leurs efforts afin que la mutualité scolaire prospère encore davantage.
La parole a été ensuite donnée au secrétaire-trésorier pour la lecture du rapport moral et financier.
Notre société, vieille déjà de 34 ans d’existence, comprend au 31 décembre 1935, 39 membres honoraires dont 10 perpétuels. Deux membres honoraires de la commune d’Avricourt nous ont quittés : ce sont MM. Louviot et Nagin. Nos vœux les plus amicaux les accompagnent dans leurs nouvelles résidences. Deux autres membres de la même commune, MM. Lœfller et Bouland sont décédés. Nous adressons aux familles éprouvées l’expression de nos sentiments de profonde sympathie.
Depuis l’année dernière seulement, nous comptions parmi les nôtres, M. Jacques Léon, industriel à Blâmont Quand nous avions sollicité son adhésion à la société comme membre honoraire, il avait répondu avec un chaleureux empressement. Hélas le plaisir que nous éprouvions à le voir parmi nous devait être de courte durée puisque sa mort brutale, en pleine jeunesse, est venue nous frapper douloureusement, jetant la consternation dans sa famille et la plongeant dans la peine la plus cruelle Nous nous associons de tout cœur à la douleur de sa veuve, de ses enfants et de toute sa famille, et nous les prions d’agréer nos respectueuses condoléances.
Parmi le personnel enseignant du canton, notre estime doyen, M. Piot instituteur à Domêvre, a pris sa retraite. Ce fut un zélé pionnier de la mutualité scolaire et un animateur ardent. Aussi nous avons applaudi de tout cœur quand nous avons appris que la Caisse des Dépôts et Consignations avait tenu à récompenser ses bons services en lui attribuant une mention honorable Nous le félicitons très sincèrement pour cette distinction méritée et nous lui souhaitons une longue et paisible retraite. Mais comme nous ne vouions pas perdre un ami, d’office nous l’avons inscrit comme membre honoraire de la société sachant d’avance qu’il accepterait de grand cœur.
Notre société a légèrement progresse. Elle comptait au 31 décembre 1934, 544 mutualistes. Nous avons enregistré en 1935, 45 adhésions et radié 42 sociétaires dont la plupart étaient atteints par la limite d’âge. D’où un gain de 3 mutualistes. Ce n’est peut être pas énorme. Cependant, ne nous décourageons pas, si le succès est modeste par rapport à l'année dernière, songeons que nous vivons des moments exceptionnels et comme par le passé, continuons nos efforts sans relâche afin que notre société scolaire connaisse toujours plus de succès. Comme nous le disions à notre dernière assemblée générale, encourageons vivement nos sociétaires qui nous quittent, atteints par la limite d âge, à continuer leurs versements, si modestes soient-ils, à la caisse du Percepteur. Ce serait dommage pour eux de s'arrêter en si bon chemin.
La situation financière de la société s’équilibre ainsi qu’il suit : recettes, 12.194 fr. 50; dépenses 11.815 fr. 45 ; soit un excédent de 349 fr. 05. L’avoir de la société au 31 décembre s’élève à 12.036 fr. 21.
Comme vous le voyez nous avons tout lieu de nous réjouir puisque la situation financière de notre société est excellente. Puisse-t-elle dans l’avenir devenir meilleure encore.

ANCERVILLER
Caisse des écoles. - La Caisse des Ecoles et le Bureau de Bienfaisance remercient M. Eugène Hovasse du don généreux de 100 francs, à partager entre ces deux caisses à l’occasion dn mariage de Mme et M. Raymond Hovasse

VEHO
Don. - Les Coopêrateurs de Lorraine ont fait don de 10 francs à la caisse des écoles. Remerciements.


17 mai 1936
CONSEIL GENERAL
Question intéressant spécialement le canton de Blâmont
Services d'assistance
Assistance médicale gratuite
Modification de circonscriptions hospitalières
A la suite de la création, à Cirey-sur-Vezouze, d’un hôpital-hospice très moderne, M. le Préfet a été amené à proposer, lors de la dernière session, le rattachement à cet établissement des communes des cantons de Blâmont et Cirey, primitivement rattachées à l’hôpital de Blâmont. Le Conseil général, sur la proposition de M. de Turckheim, décida de surseoir à statuer, « l’accord n ayant pu se faire entre les différentes communes intéressées ».
On a donc fait procéder à une enquête, menée par M. Colin, maire de Blâmont, auprès de chaque municipalité
Les résultats en sont les suivants :
Canton de Blâmont ; 32 communes sur 33 ont demandé le status quo, c’est-à-dire le maintien de leur rattachement à l’hôpital de Blâmont.
Canton de Cirey ; Cinq sur six ont demandé leur rattachement au nouvel établissement.
D’autre part, les communes d’Angomont et de Bréménil appartenant au canton de Badonviller, sollicitent leur attachement à l’hôpital de Cirey.
En conséquence, si l'on s’en rapporte au desiderata de la majorité des communes intéressées, les modifications suivantes seraient à apporter au dispositions prises en 1891 en ce qui concerne les circonscriptions hospitalières de l’arrondissement de Lunéville.
Hôpital de Blâmont : Canton de Blâmont
Hôpital de Cirey : Canton de Cirey et commune d’Angomont et de Bréménil.

Propositions budgétaires
Modification pour l'exercice 1936
Une proposition de M. le Préfet tendant à faire ramener les crédits affectés aux pupilles de l’assistance dans les établissements non dépositaires, de 500.000 francs à 470.000 francs. Cette réduction pouvait gêner la maison maternelle de Blâmont, qui sur la demande du ministère de la santé doit garder plus longtemps les enfants chétifs pour les maintenir en surveillance jusqu’à l'âge de 30 mois.
Le crédit a donc été maintenu sans diminution.

Voies ferrées d'intérêt local
Par suite de la diminution constante du nombre des voyageurs sur la ligne Avricourt-Blâmont-Cirey, et les pertes subies par la compagnie, celle-ci demande au Conseil général à être autorisée à supprimer entièrement le service des voyageurs et de se contenter de faire un train de marchandises par jour.
L’autorisation a été accordée, mais à condition que les usagers n’aient pas a souffrir de cette décision, qu'un service régulier pour voyageurs et marchandises soit assuré entre Blâmont et Avricourt.

Ligne de Lunéville-Blamont-Badonviller
Modification du réseau d’exploitation
Vu les pertes occasionnées au département par la Compagnie des chemins de fer L.B.B. se montant à plus de 400.000 francs par an, M. le Préfet proposait la suppression totale des services de trains, avec maintien seulement de la ligne Lunéville-Einville.
Les « Rapides de Lorraine » proposant de faire des services réguliers dans les communes desservies par le L.B.B. en dehors de la route Nationale et s'engageant à assurer le service des marchandises, le Conseil général paraissait disposé a accepter cette suppression. Mais il a semblé plus raisonnable de ne pas agir trop brusquement et de maintenir les services jusqu’à fin 1936, de façon à pouvoir se rendre compte de la façon dont les autocars pourraient remplacer le petit train, le long de la roule nationale qui, quoiqu’on disait, ne doit pas être modifiée.

Gendarmerie de Blâmont
L'état de délabrement dans lequel se trouvent les bâtiments de la gendarmerie de Blâmont aurait nécessité, d’après l'architecte départemental, une dépense d’environ 238.000 francs.
Le Conseil général, d’accord avec M. le Préfet, a pensé qu'il vaudrait mieux essayer de vendre ce vieux bâtiment, et d’acheter ou de construire un bâtiment neuf. La question est à l'étude.
7 juin 1936
BLAMONT
Cycliste contre auto. - M. Clement Blaise mécanicien, demeurant à Domèvre-sur-Vezouse, pilotait une voiture automobile, lorsqu'arrivé au carrefour formé par la Grande Rue et la rue Traversiêre, à Blamont, un cycliste qui débouchait de cette dernière rue se jeta sur la voiture. Sous le choc, assez violent, il tomba à terre et resta inanimé sur le sol ; il était grièvement blessé à la tête.
Transporté à l'hospice de Blâmont, le blessé put être identifié grâce à ses papiers. Il s’agit de M. Jean Baptiste Pariset, cultivateur, demeurant à Fleisheim (Moselle). M. le docteur Thomas, appelé d’urgence lui prodigua ses soins et conclut à une incapacité de travail de huit à dix jours.
L’enquête est ouverte.
Contraventions. - Henri Guenot, manoeuvre, demeurant à Verdenal. et Modroff Théodore, manœuvre, également demeurant à Frémonville, ont été verbalisés le premier pour ivresse publique et manifeste, le deuxième pour défaut de carte d'identité d’étranger.

AVRICOURT
Contravention M. Roger Tinon, boulanger à Omeray (Moselle), a fait l'objet d'un procès-verbal pour avoir circulé sur un chemin interdit avec sa voilure auto mobile.

DOMJEVIN
En règle s.v.p - M. Henri Poirson, demeurant à Raville. qui était possesseur d’une carte grise ne correspondant pas à la plaque d’identité de la voiture automobile qu'il pilotait, s'est vu dresser procès-verbal.

OGEVILLER
Accident. - Sur la route nationale, a proximité du café Vigneron, le jeune Georges Thouvenin, âgé de 9 ans, traversait la rue lorsqu’il fut heurté par une voiture automobile conduite par M. Paul Crépeaux, agriculteur à Beauregard (Aisne).
L'enfant, projeté à quatre mètres environ sur la droite de la chaussée, fut relevé sans blessures apparentes, mais il rendait cependant du sang par la bouche.
Il fut conduit au domicile de ses parents où M. le docteur Segall lui prodigua ses soins. Le médecin ne peut se prononcer encore sur la gravité de l’accident.
REPAIX
Quête à mariage. - Au mariage Gérard-Mougin, une quête faite pour l’entretien du monument aux morts à produit 35 fr. Remerciements et vœux.
16 août 1936
BLAMONT
Oeuvre Bon-Accueil. - Les séances de cinéma reprendront le 15 août.
Le comité s’est assuré, pour la saison 1936-1937, les plus belles productions de l'année.
Vol. - Un vol a été commis au préjudice de M. Maurice Malo, professeur de musique, à Blâmont.
Une somme de 380 francs en pièces de 20 francs, placée dans une cassette, rangée dans la bibliothèque de M. Malo, a disparu.
Une personne soupçonnée et interrogée, a énergiquement nié être l’auteur du vol.
L’enquête se poursuit.
15 novembre 1936
BIAMONT
Etat civil du mois d’octobre. - publications de mariage. - Gaston Léon-Paul Marande, chauffeur d’autos domicilié à Blâmont, et Marie Silvestrini, sans profession, domiciliée à Cirey-sur-Vezouze. - Etienne - Constant Marchand principal clercs de notaire, domicilié à Blâmont, et Madeleine Bieth, infirmière, domiciliée à Strasbourg. - André-Marie-Georges Duchamp, propriétaire, domicilié à Blâmont et Claude-Marie-Henriette-Elénore Figarol, s. p., domiciliée à Blâmont.
Mariage. - André-Marie - Georges Duchamp, propriétaire, et Claude-Marie-Henriette Eleonore Figarol, s p., domiciliés à Blâmont.
Décès. - Edouard Chrétien. 69 ans, s. p. - Paul-Charles Dubois, 32 ans, négociant. - Marie Gondrexon, veuve L’Hôte, 75 ans, s. p.

IGNEY
L’éclairage. - M. Lucien Dillmann berger, demeurant à Autrepierre, a fait l’objet d'un procès-verbal pour défaut d’éclairage à sa bicyclette.

LEINTREY
Au feu ! - Dimanche dernier, vers 5 heures, M. Joseph Dulcé, cultivateur, était éveillé par un bruit insolite, venant de la grange. Se levant aussitôt, il se dirigea vers la cuisine, qu’il trouva envahie par une épaisse fumée.
L'alarme fut aussitôt donnée, mais les flammes provenant de la grange, où le feu avait pris naissance, gagnèrent rapidement le grenier au-dessus des appartements et, en peu de temps, la toiture s’effondra.
Seuls, quelques meubles purent être sauvés. Une trentaine de lapins se trouvant à l’écurie, périrent dans les flammes. De même, un chariot, une bicyclette et 8.000 kilos de récoltes, furent détruits.
Les pompiers de Blâmont et de la commune, qui s’étaient rendus sur les lieux, durent se borner à préserver les maisons voisines, dont une, appartenant à M. Jules Richard, a subi d’importants dégâts causes par l'eau.
Les dégâts du sinistre sont inconnus. Une enquête est ouverte.

XOUSSE
Auto contre un arbre. - Un accident d’auto s’est produit sur le chemin d’intérêt commun n° 21 5, sur le territoire de la commune de Xousse. Une automobile attelée d’une remorque, conduite par M. Lévy, marchand de bestiaux à Blâmont, est allée se jeter contre un arbre en bordure de la route, au moment où il croisait une voiture hippomobile attelée de plusieurs chevaux.
Simples dégâts matériels.
Objet trouvé, - Il a été trouvé un cric. Le réclamer chez M. Urbain.
13 décembre 1936
BLAMONT
Société de tir. – Le comité rappelle que la distribution des prix de tir aura lieu à Blâmont, dans le grand salon de l’hôtel de ville le dimanche 20 décembre, à 15 heures, sous la présidence de M. Emile Fournier, président du conseil d’arrondissement.
Les lauréats sont cette année très nombreux, aussi le comité adresse-t-il un pressant appel à la bienveillante générosité de tous ceux qui s’intéressent à notre belle société locale, pour l’aider à récompenser les tireurs.
Les dons en nature et en espèces sont reçus par M. Henri Charton, Grande-Rue, à Blâmont.
Ainsi que nous l'avons déjà annoncé, le grand bal du tir sera donne le même jour 20 décembre, à 21 heures. Comme celui de 1935, il est appelé à remporter un éclatant succès.

Libéralité. - A l’occasion de sa visite à l’école de garçons, M. Piot, instituteur honoraire, délégué cantonal, a remis 50 fr. a l’instituteur pour achat de matériel scientifique.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Fausses pièces de 20 francs. - M. Jules Bouy, cantonnier auxiliaire, demeurant à Ogéviller, occupé à la réfection de la route nationale n° 4, sur le territoire de Doomèvre, a découvert au pied d'un arbre une boite en fer-blanc contenant 36 pièces de 20 francs en plomb. Une quantité égale de mêmes pièces se trouvait sur le sol. La gendarmerie se livre à une enquête.

LEINTREY-REILLON Libéralité. - A l’occasion du décès de M. Jacquot Albert, délégué cantonal, la famille du défunt a fait don de la somme de 50 francs aux enfants de l’école de Leintrey ; de la même somme aux enfants de l’école de Reillon.
Avec nos condoléances attristées à la famille, nos plus sincères remerciements

REPAIX
Quête à mariage. -- A l’occasion du mariage Baumgarten - Michel, la quête faite à la mairie a produit la somme de 35 fr. à répartir entre la caisse des écoles et la caisse des pompiers. Remerciements et meilleurs vœux.
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email