BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste du Journal de Lunéville


Le Journal de Lunéville

- 1925 -
 


18 janvier 1925
BLAMONT
Abus de confiance. - M. Charles Rock, 43 ans, ébéniste à Blâmont, a déposé une plainte en abus de confiance contre un sieur Louis André, manoeuvre à Val-et-Châtillon, qui lui a acheté pour 600 fr. de mobilier payables à raison de 50 fr. par mois, sur lesquels il redoit encore 200 fr. et qui est parti sans laisser son adresse.
Logeuse. - Pour avoir mal tenu son registre de logeur, Mme Bridey, née Jacquot, débitante, a été l’objet d’une contravention.
Arrestation. - Surpris en flagrant défit de vagabondage, Panel Suie et François Zahrobsky ont été mis en état d’arrestation et écroués à la maison d arrêt de Lunéville.

ANCERVILLER
Conseil Municipal. -- Dans sa séance du 10 janvier, le Conseil Municipal porte le 1/10e du traitement du receveur municipal à 108 fr. 20 depuis le 1er janvier.
Adopte le projet de statuts élaboré par la Commission Paritaire et élève de 200 francs le traitement du Secrétaire de Mairie.
Vote 50 francs pour le monument de Lorrette.
Se met d’accord sur les travaux à faire en exécution du plan d’alignement.
Décide de mettre en adjudication la construction du réseau d’égouts.
Rembourse au moyen des fonds libres, d’obligations décennales et de dispense de remploi sur les titres délégués, l’emprunt fait par la commune, par l'intermédiaire de la Coopérative, pour l’achat de dommages de guerre.
En projet : Une salle de réunion et de fête pour l’Union Musicale. A quand aussi l’élévation, sur la place du Patronage, d’un kiosque à la silhouette élégante qui donnerait à la partie centrale du village un charme tout particulier.
Etat-Civil. - Naissances : Sage-Joseph-Noëlni Pozzo ; André-Paul Masson ; Denise-Marie-Odile Dieudonné ; Marguerite Marie Martin ; Jeanne-Marie-Joséphine Pierrat ; Fernand André-Auguste Charpentier ; Renato-Mario Pega ; Odile-Marie Duhaut.
Mariages : Henri François Hubert et Marie-Adrienne Troché. - Marie Charles-Désiré Michel et Maria-Eugénie Munier - Jean-Auguste-Georges Crouzier et Marie-Angèle Hovasse.
Décèss : Marthe-Marie-Louisese Cotel ; Marie-Victoire Welker ; Sophie Duvic.

Blâmont.
Football. - Résultats du dimanche 11 : U. S. B. 2 bal Amicale de Chanteheux 2, par 3 buts à 0. Partie jouée amicalement à Blâmont.
N.A.C. de Chenevières bat U.S.B. 1. par 5 buts à 0, après une partie amicale disputée sur le terrain de Chenevières. où les deux équipes dominèrent tour à tour, mais les avants blâmontais ne purent jamais mettre en défaut le gardien de but de Chenevières, tandis que les avants adverses obligèrent le keeper des « vert et rouge » à aller chercher cinq fois le ballon dans ses filets. A la mi-temps, Chenevières menait par 3 buts à 0.

AMENONCOURT
Vandalisme. - Trois arbres ont été mutilés par un inconnu dans le jardin fruitier de M. Augustin Colin, propriétaire, qui éprouve un préjudice de 20 fr. Plainte a été déposée.

AVRICOURT
Trouvaille. - Le jeunot Edmond Bernard, orphelin de guerre, pupille de la nation, a remis à la gendarmerie d’Avricourt, une paire de gants d’automobiliste. Prière de les réclamer.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Vélo. - Un procès-verbal a été dressé contre David Levoin, chiffonnier, demeurant â Lunéville, pour défaut de plaque d’identité à sa bicyclette.

EMBERMÉNIL
Police des étrangers. - La gendarmerie a verbalisé contre Attilio Tesala. 20 ans, et Antonio Comte. 22 ans, tous deux manoeuvres à Emberménil, pour n’avoir pas fait viser leur carte d’identité.

LEINTREY
El le grelot? - procès-verbal à Mario Giovanni, 44 ans, chef de chantier, demeurant à Nancy, rencontré sur une bicyclette dépourvue d’appareil sonore.

OGÉVILLER
Police des Étrangers. - Les gendarmes ont verbalisé Baptiste Goglione, manœuvre, et Laurenza Bignetti, maçon. pour défaut de carte d’identité.

VÊHO
Défaut d'éclairage. - Procès-verbal à Henri Garnot, 27 ans, manoeuvre, rencontré sur une bicyclette non éclairée, malgré l’obscurité.


8 février 1925
BLAMONT
Police des Etrangers. - Contravention relevée à la charge de Sakoff Wasily, 3.. ans, menuisier, pour non possession de carte d’identité
.
AUTREPIERRE
Arrestation. - Le 1er février, un gendarme d’Avricourt, qui était à la recherche d’un domestique de la ferme du Haute-Sérolles, territoire de Leintrey, lequel avait quitté son patron en lui enlevant un chien, l’a rencontré à Autrepierre et l’a arrêté immédiatement.

22 février 1925
BLAMONT
Plainte. - M. Zéliker, marchand de meublez, avait vendu du mobilier à M. Paul Voirin, de Val-et-Châtillon, pour la somme de 3.140 fr., payable par traites mensuelles de 100 francs.
Voirin s’en alla pour habiter Senones. Deux traites ayant été retournées, M. Zéliker envoya trois de ses ouvriers pour reprendre le mobilier. A Senones, ils apprirent que Voirin avait quitté la région et que les meubles avaient été revendus à André Claudel, demeurant à Robach.
Vagabondage. - La gendarmerie a mis en état d’arrestation Joseph Lhotok, 21 ans, et Joseph Simek, 33 ans, qui se trouvaient en état de vagabondage.

ANCERVILLER
Accident. - Le 16 février, vers 15 h., M. Charles Dieudonné, 58 ans, cultivateur à Ancerviller, qui ramenait un chargement de vin pour le compte de M. Célestin Masson, vins en gros, à Ancerviller, se trouvant à la sortie de Sainte-Pôle dans un endroit boueux et difficile, est tombé si malheureusement que le chargement lui a écrasé la jambe droite un peu au-dessus de la cheville; le pied presque séparé. Ayant perdu du sang en abondance, ramené à son domicile vers 16 h., il reçut les soins du Dr Thomas, à Blâmont, qui ne put se prononcer sur la gravité de la blessure.

AVRICOURT
Etrangers. - Contraventions relevées contre Joseph Breuer, 21 ans, chauffeur, et Johann Breuer, 16 ans, domestique de culture, pour défaut de visa de leurs pièces d’identité.

EMBERMENIL
Police des Etrangers. - Des procès-verbaux ont été dressés à Emilien Dombrick, terrassier, et à Antoine Molarezck, pour défaut de visa de pièce d'identité, ainsi qu’à Emile Pavot, tâcheron, pour défaut de surveillance.

FREMENIL
Ambulant.- Henri Baumgartner, marchand ambulant, à Thiébauménil, s’est vu dresser procès-verbal, pour défaut de patente.

LEINTREY
Police des Etrangers.- Théodore Madron, terrassier, n’ayant pas de carte d’identité, a été pourvu d'un procès verbal.

HERBEVILLER
Tentative d’assassinat
Vendredi 13 février. Mme Charles Michel, cultivatrice à Herbéviller, recevait la visite d’un Alsacien se disant électricien et envoyé par sa Compagnie pour déplacer le compteur. N’ayant adressé aucune demande à l’Administration, Mme Michel fut très surprise et refusa les services de l’individu, qui s’emporta grosièrement contre elle.
Comme Mme Michel lui disait quelle se plaindrait à la Compagnie, l’Alsacien lui répondit : « Je m’en moque, mais demain vous aurez de mes nouvelles. »
La nuit suivante. M. Michel qui s’était couché après avoir fermé toutes les portes, entendit du bruit. S’étant levé, il trouva la porte d’entrée ouverte, mais ne vit personne.
Or, le lendemain, comme Mme Michel sortait de sa chambre un coup de feu retentit et une balle l’atteignit au bras droit. Le projectile provenait d’un revolver à barillet fixé par 4 vis, à un montant en bois, près de la porte du couloir, et dont la détente était actionnée par un fil de fer.
Mme Michel, peu grièvement blessée fort heureusement, put se rendre à Lunéville, où elle reçut les soins du Docteur Touchot, en attendant l’extraction de la balle logée dans la partie supérieure du bras.
La gendarmerie enquête.

1er mars 1925
BLAMONT
Notarial. - Par décret du Président de la République, en date du 11 février 1925, M. Jean Crouzier, licencié en droit, ancien premier clerc de Me Bossert, notaire à Épinal, a été nommé notaire à Blâmont, en remplacement de Me Léon Crouzier, son oncle, démissionnaire en sa faveur.
En cette qualité, M. Jean Crouzier a prêté serment devant le Tribunal Civil de Lunéville, le 19 février.
Percepteur. - M. Martin, percepteur de Blâmont, vient d'être nommé sur place à la hors classe, 2e catégorie.
Nos félicitations.
Et la plaque? - Une contravention a été relevée contre Henri Hanaux, brocanteur, pour bicyclette démunie de plaque de contrôle.

AVRICOURT
Double contravention. - Les gendarmes ont verbalisé Edouard Friant, pour défaut de déclaration de profession ambulante et défaut de patente.

EMBERMENIL
Et les visas ? - Procès-verbaux à : Szymansky Boleslas, 30 ans; Hippolyte Pichal, 23 ans ; François Sobieryski, 32 ans : Stanislas Zyrk, 23 ans, tous manœuvres, pour défaut de visa de carte d'identité et d'immatriculation.
Abandon d’attelage. - Le camionneur Cyprien Richard, 55 ans, s’est vu dresser un procès-verbal, pour avoir laissé, sur la voie publique, son attelage sans surveillance.

HARBOUEY
Vol de planches. - Mme Antoni, vannière, sera poursuivie pour vol de planches au préjudice de M. Paul Fiel, cultivateur.

IGNEY
Police des Etrangers. - Des procès-verbaux ont été dressés à Aloïs Gyosdz, manoeuvre, pour défaut de visa de pièces d'identité, et à Bioleslavo Dorabisz. Manœuvre, pour défaut de carte d’identité.

LEINTREY
Ambulant en défaut. - Procès-verbal à Robert Bernet, marchand ambulant, pour défaut de patente.

OGEVILLER
Eclairez ! - Les gendarmes ont dressé procès-verbal à Jules Gérardin, mécanicien, pour défaut d'éclairage à l'arrière de son automobile, et à M. Émile Parmentel, cultivateur à Bénaménil, pour voiture non éclairée.

8 mars 1925
BLAMONT
Accident de circulation. - Un camion-auto, transportant du mobilier de Sarrebourg à Dombasle, a été heurté par une limousine avant d'entrer à Blâmont.
Le camion fit une embardée et buta dans un arbre : il n'y eut heureusement pas d'accident de personnes.
Le propriétaire de la limousine, un industriel de Montreuil-sous-Bois (Seine), s'offrit à payer les dégâts matériels.
Eclairez! - Une contravention a été dressée à Eugène Deschamps, chiffonnier, pour n’avoir pas allumé de lanterne à sa voiture, la nuit venue.

ANCERVILLER
Conseil Municipal (séance du 28 février). - Le Maire propose :
Le Conseil, considérant l’existence à Ancerviller d’une Association de Bienfaisance déclarée à la préfecture sous le nom de: Association Saint-Paul, ayant son siège social à Nancy, 6. rue Léopold Lallement ;
Considérant que le but de celle association, qui est notamment de concourir au bien physique, matériel et moral des Habitants, par des œuvres d’assistance :
Considérant les services appréciables rendus par cette association, aux malades, aux vieillards, aux familles nombreuses, aux ménages pauvres de la commune;
Vote une subvention annuelle de 2.000 francs en faveur de cette Association, à inscrire, chaque année, au budget et à prendre pour l’année 1925, à dater du 1er janvier dernier, sur les fonds libres de la commune.
I.e Conseil a adopté.
Le Conseil : autorise le Maire à traiter à l’amiable pour la sonnerie des cloches, et le remontage de l'horloge et vote à cet effet une somme de 500 francs pour la sonnerie et 100 francs pour l’horloge.
Désigne Mlle Marchal, sage-femme à Ancerviller, comme surveillante de l’assistance aux femmes en couches.
Demande que les prestations soient exécutées sur les chemins ruraux.

EMBERMENIL
Auto. - Contravention à la charge de Richard Auguste, tâcheron, pour voiture automobile insuffisamment éclairée et dépourvue de feu rouge à l'arrière.

SAINT- MARTIN
Libéralité. - A l’occasion du mariage de Mlle Valérie Pierron avec M. Henri Maillard, une quête a été faite au profit de l’œuvre des Pupilles de l'Ecole ; elle a produite la somme de 22 fr. 90.

REPAIX
Conférence. - Une conférence sur les Syndicats Agricoles et la Mutualité sera donnée par M. l’abbé Devaux, à Repaix, salle de la Mairie, dimanche prochain 8 mars, à 14 heures, sous la présidence de M. de Turckheim, conseiller général.

29 mars 1925
BLAMONT
Automobiliste en défaut. - Un entrepreneur de Blâmont. M. Joseph Kennel, 40 ans, qui circulait la nuit à Igney, sur sa voiture sans feu rouge à l'arrière, entend subitement deux coups de sifflet. Ce sont les gendarrmcs qui l'arrêtent pour lui dresser un procès-verbal.
Menaces. - Le manoeuvre Drouin Désiré. 38 ans. a porté plainte contre Jean Caderis, entrepreneur à Blâmont, qui l'aurait menacé.

ANCERVILLER
Procès-verbal. - Le jeune Charpentier, revenant du bois, portail quelques jeunes sapins attachés sur le guidon de sa bicyclette. Des gendarmes lui demandèrent l’origine de ces plants et finirent par apprendre qu'ils avaient été dérobés dans le bois de M. Fiel. D’où procès-verbal.

EMBERMÊNIL
Et la carte d'identité ? - Le Polonais Wladislas Kaminski. qui n'a pas de carte d'identité, récolte une contravention.

NONHIGNY
Appareil rétroviseur mal placé. - Près de Barbas, au lieu dit « le Bois de Trion » les gendarmes rencontrent Henri Jédeor, conduisant un camion de l'entreprise Pagny. Rouf & Colin. Ce camion, de plus de 3 tonnes de charge utile, possède bien un bien un rétroviseur. mais celui-ci est placé maladroitement à droite. De cette façon, il est de toute évidence et de simple bon sens qu’il lui est absolument impossible de rétroviser la route à travers la caisse du véhicule.
C’est ce que démontre le gendarme au conducteur. Celui-ci en convient et accepte son procès... forcément.

VEHO
Registre mal tenu. - Henri Minet. 71 ans, cantinier à Vého, a omis de porter, sur son registre de logeur, la sortie de huit pensionnaires. Il a eu une contravention.

XOUSSE
Chien en promenade.- Le chien de M. Charles Denis, 37 ans, las de monter la garde chez son maître, cultivateur à Xousse, décida d’aller faire un petit tour à l’improviste. Il oublia de prendre son collier et son maître eut une contravention.

5 avril 1925
BLAMONT
Toujours les lanternes. - Le cultivateur Désiré Humbert, 25 ans, habitant Saint-Maurice, a eu un procès, pour avoir circulé sur sa voiture non éclairée.

AVRICOURT
Cycliste pincé. - Fernand Champougny, 18 ans, manoeuvre sur la voie ferrée, circulait sur une bicyclette sans timbre. Il a eu un procès.

EMBERMENIL
Incendie d'une plantation - M. Morcel Edouard, 63 ans, cultivateur à Emberménil, a porté plainte à la suite d’un incendie ayant détruit pour une cinquantaine de francs d’arbustes lui appartenant, près de la ligne du chemin de fer Strasbourg à Nancy. D’après lui et de nombreux témoins, l’incendie aurait pris naissance après le passage d’un train se dirigeant vers Lunéville.
Sapeurs-Pompiers. - M. Morcel Auguste est nommé sous-lieutenant de Pompiers, â la subdivision d'Emberménil.

GOGNEY
Le chien vagabond.- Pour avoir laissé son chien vagabonder sans collier, le cultivateur Adrien Virion, 26 ans. a eu une contravention.

MIGNEVILLE
Défaut de visa. - Da Costa Ferreira, 33ans. menuisier, travaillant au chantier de Mignéville, montre une carte d’identité et un certificat d'immatriculation qui ne sont pas visés. Il a eu un procès-verbal.

19 avril 1925
BLAMONT
Ambulant en défaut. - Maurice Roussel, 29 ans, bonnetier à Blénod-les-Pont Mousson, déballa ses marchandises sur la place du Marché, sans avoir des pièces d’identité et commerciales en règle ; il a un procès.

AUTREPIERRE
Les pêcheurs de grenouilles. - Le garde champêtre Brégeard a surpris Joseph Morque, de Nancy, occupé à pêcher des grenouilles avec un rameau dans le ruisseau d’Albe. Cela pourra lui coûter cher au pêcheur.

EMBERMENIL
Police des Etrangers. - Une série de procès ont été dressés contre : Pichat, 33 ans ; Frywacki, 47 ans ; Dzuba, 32 ans ; Féliko, 31 ans, pour irrégularité dans leurs papiers : défaut de carte d’identité, défaut de visas de carte ou défaut d'extrait d'immatriculation.
Plantation incendiée. - Un incendie, dont les causes sont inconnues, a détruit des plants de sapins que M. Henri Guise, 52 ans, cultivateur, possédait au lieu dit « Le Haut de la Vigne ».
Le préjudice causé est estimé à 500 fr. environ.

HALLOVILLE
Chasse prohibée. - José Obensa, 24 ans, bûcheron chez M. Boura, marchand de bois à Cirey, tue un lièvre dans le bois de Villevaucourt. Cela lui coûte un procès. Des pièges à moineaux sont découverts chez lui, cela lui en attire un autre.

HARBOUEY
Défaut de guides. - Le cultivateur Jules Saunier, 38 ans, a eu un procès, pour conduire sans guides.

26 avril 1925
BLAMONT
Mariage. - Le mercredi 15 avril, en l’église de Blâmont, a été célébré le mariage de Mlle Marie Berte, fille de M. Berte, greffier de la Justice de Paix, et de Madame, née Charpentier, avec M. Charles Arnould, ingénieur du Génie Rural à Strasbourg, fils du Lieutenant-colonel Arnould, précédé, et de Madame, née Lor.
Le Saint Père a daigné envoyer, aux jeunes époux, sa Bénédiction Apostolique.
Et la patente ? - le marchand de peaux de lapins David Lewin, 32 ans, habitant Lunéville, a eu un procès, pour n’avoir pas fait viser sa patente par la mairie.

AVRICOURT
On nous écrit :
« L’Etat réclame de l’argent à cor et à cri et menace constamment les contribuables d’impôts nouveaux et de plus en plus lourds.
« Peut être serait-il plus sage de commencer par faire rentrer les impôts existants, sans distinguer entre Pierre et Paul.
« Ainsi, on raconte dans notre localité, qu’un commerçant fort à l’aise et dont les affaires marchent assez bien pour lui permettre d’aller faire chaque jour, au café, sa partie de cartes, a été exempté des prestations, à la suite d’une délibération du Conseil Municipal.
« Qu’on exempte les malheureux ou les pères chargés d’une nombreuse famille, nous serons les premiers à applaudir ; mais que ceux qui peuvent payer payent et qu’il n’y ait pas d’exception pour les « camarades » et les partenaires à la manille.
« Agir autrement, c’est, pour une Municipalité, une singulière façon d'administrer une commune et de sauvegarder ses intérêts. »

Des bruits... - Nous lisons dans un journal de la région, l'information suivante :
« On parle de transformations dans les réseaux d'Alsace-Lorraine et de l'Est. Un échange aurait lieu entre ces deux Compagnies, concernant des tronçons de leurs lignes.
« Le réseau A.-L. céderait à l'Est la ligne d'Avricourt à Sarrebourg, celle de Pagny-Metz, et recevrait en échange des lignes dans les Vosges, vers Saint-Dié-Saâles. Cela faciliterait dit-on, les transmissions dans les réseaux par des points terminus plus avantageux. Si ce plan se réalise, il y aura peur Avricourt des conséquences importantes.
« L’arrêt des trains aux deux stations Nouvel-Avricourt et Igney-Avricourt, anciennement toutes deux gares-frontières, a été considérablement réduit par la disparition des douanes ; il serait encore beaucoup moindre si ces deux gares n’étaient plus les points terminus de deux Compagnies.
« La faible distance qui les sépare, à peine un kilomètre, amènerait des modifications, sinon la suppression de l‘une d'elles. Mais si on maintient l’une à cause de la ligne Cirey-Igney-Avricourt, et aussi l'autre, à cause de la ligne Dieuze-Nouvel-Avricourt, ces deux stations seront bien réduites : les trains directs ne s’y arrêteront plus, et le personnel, dans chacune d'elles, ne dépassera pas cinq employés.
« Que faire de toutes les maisons vides ? Les vendre, comme l'Etat vient de le faire à la Colonie, la semaine dernière, pour onze lots d'immeubles, maisons et jardins, des douanes allemandes. Cette vente a rapporté environ 120.000 francs.
« La crise des logements et des maisons à Avricourt serait réglée. Depuis l’armistice, la vague d’immigration est grande : retraités, employés, ouvriers, commerçants affluent, et la population indigène est débordée par les arrivants. Les propriétaires de maisons à louer ou à vendre réalisent actuellement des bénéfices appréciables : les commerçants et les producteurs agricoles escomptent aussi les leurs, car fruits, légumes, lait, beurre se vendent plus cher que dans les localités voisines.
« Mais l’échange projeté des deux sociétés de Chemins de fer produira certainement de grands changements dans la situation actuelle. »

BLEMEREY
Vol de cigarettes. - M. Joseph Keller, buraliste à Blémerey, était venu à Lunéville, se réapprovisionner en tabac. Il fit enregistrer un sac ficelé et plombé à L.B.-B., à destination de Domjevin. Deux jours après, il envoyait son fils chercher le colis. Mais, au moment d’ouvrir le sac. il constata que la ficelle était coupée et qu’il manquait de 2 à 3 kg de cigarettes. Une enquête est ouverte.

EMBERMENIL
Police des Etrangers. - Émile Rinaldo et Alphonse Ugolini, tâcherons, ont eu un procès, pour défaut d’extrait d’immatriculation.
Pupilles de l’école. - Quête au mariage de M. Paul Cagné et de Mlle Marie-Louise Louis, produit 30 francs.
Don personnel de M. P. Cagné, 20 fr.
Bibliothèque communale. - M. Bénezet, agent d’assurances à Lunéville, fait don des « Couarails». de F. Rousselot; et M. Malo, huissier à Blâmont, de « Jean des Brebis », de Moselly. Vifs remerciements.

10 mai 1925
BLAMONT
Elections. - La liste républicaine sortante est entièrement réélue :
MM. Lucien Labourel, maire sortant. 313 voix; Eug.Campion, adjt. sort.. 316: Félix Bain, 341; Ernest Caen. 287; Alphonse Chambrey, 295; Henri Charton. 274; Jules Fensch, 292; Armand Georges. 243; André Lahoussaye. 257; Prosper Mantout, 269: Ch. Tiha, 284; Aloise Teabac, 283; Paul Welker. 310; Henri Goll. 263; Dr Hanriot. 207; Paul Schnorr, 260.
Cambriolage. - Gabriel Duchamps, 28 ans, cultivateur, constata à son réveil, le 1er mai, avec une désagréable surprise, qu’un cambrioleur s’était introduit chez lui, dans la nuit. Il avait dû pénétrer par la laiterie, attenante à la maison : la porte en était, en effet, fracturée. Puis, il avait fouillé les meubles et emporté différents objets, en particulier un fusil de chasse presque neuf, un pardessus, etc. Le cambrioleur était, en outre, homme de précaution. Craignant que le patron ne prévienne « en douce » les autorités pendant qu’il opérait, l'audacieux malfaiteur avait coupé les fils du téléphone.
M. Duchamps ne soupçonne personne et met hors de cause son personnel, qu’il a depuis longtemps à son service et dont il connaît l’honorabilité et le dévouement. Des voisins et lui-même avaient parfaitement entendu du bruit la nuit, une porte battre, le chien aboyer, mais tous avaient pensé que c’était là des bruits normaux et n’y avaient pas prêté autrement attention. Une enquête sérieuse est ouverte pour découvrir l’auteur de ce vol montant à environ 1.300 francs.

ANCERVILLER
Elections. - Inscrits 134; votants 129: suffi. expr. 127; major, absolue 64
La liste du Conseil sortant a neuf élus et occupe la tête du ballottage.
Sont élus: MM. Achille Fiel, 99 voix: Jules Pierron. 95; Camille Louis, 95; Célestin Hovasse, 87; Théophile Martin. 82: Pierre Colin. 79: Jules Thirion. 74; Aimé Cotel, 73; Eugène Marchal. 73.
Sont en ballottage : MM. Eug. Hovasse. 62 voix: Paul Lartisant, 60; Émile Hovasse, 58; Ch. Munier. 47: Léon Grnndclaude, 45; Théophile Colin. 15; Adrien Duhaut, 36; Félix Masson. 31.
Il y a trois sièges en ballottage.

BURIVILLE
Elections municipales. - Sont élus : MM. Alphonse Dort, ancien maire; Alphonse Galand, Jules Mellé. Adrien Bailly, J.-Pierre Colin, Auguste Simon, Fr. Colin. Lucien Mellé, conseillers.
Deux sièges en ballottage.

CHAZELLES
Elections municipales. - Inscrits 26; votants 12; majorité absolue 12.
Sont élus: MM. Julien Breton, cultivateur, 21 voix ; Auguste Flauss. c. s., 17; Aimé Coster, 16; Emile Illac, 16: Désiré Masson, 16; Chartes Jeanjean. 16; Paul Claudon, 15; Henri Dussaulx, 14; Camille Grivel, 12.
Viennent ensuite : MM. Maurice Coster, c. s., 9; Constant Masson, maire sort., 8; Charles Sido. c. s., 5; Baltz, adjt sort., 5; Henri Bigel, 5; J-Bte Illac, c. s., 3; Urbain Breton, c. s., 2.
Ballottage jour un siège.

EMBERMENIL
Elections municipales. - Votants 60; suffr. expr. 59; majorité absolue 30.
Deux listes en présence; la liste Alison a six élus, qui sont: MM. J. Alison. maire sortant. 32 ; Ch. Colin. 38 : Eug. Masson, 35; Aug. Morcel. 35; E. Dieudonné, 30; M. Georges, 30.
La liste Blanchin a deux élus : MM. A. Blanchin. 31 ; V. Petitjean. 30.
Ballottage pour deux sièges.
Cycliste négligent. - Summer Poderski, marchand de peaux de lapins, a eu un procès-verbal, pour circuler sur une bicyclette sans timbre avertisseur.
Orchestre payé à coups de poing.- Au cours du bal organisé au café Alison, dimanche dernier, par Henri Poisson. 25 ans. H Antonin Laugier, 26 ans. Forains, ceux-ci, ainsi que leur caissier. Fernand Chaboisier. 27 ans, furent fort malmenés par cinq danseurs, auxquels ils réclamaient le prix de leurs danses. C’étaient Paul Aubert. 29 ans, garçon livreur à St-Nicolas; André Aubert, 23 ans, brasseur, du même pays; Adolphe Montiers, 44 ans, ouvrier en fer; Emile Rinaldo, 36 ans, Pietro Garafoli, 36 ans, tâcherons. Il y eut des yeux pochés de part et d’autre.

FREMONVILLE
Pas de lanterne.- Henri Bailly, cultivateur, est pincé la nuit, à Halloville, sur une bicyclette sans lumière. Il a eu un procès-verbal.

IGNEY
Elections municipales. - La Liste patronnée par M. le capitaine Piot est élue entièrement.

24 mai 1925
BLAMONT
Avis aux pécheurs vendeurs de poissons. - Lucien Jacquemin, 25 ans, cultivateur à Hablutz, avait réalisé une fort jolie pêche dans l’étang des « Anciennes Carrières ». Il se proposa d’aller la vendre à Blâmont. Malheureusement, il ne possédait pas le certificat d’origine nécessaire pour pouvoir transporter du poisson en temps de pêche prohibée. Les gendarmes qu’il rencontre lui font un procès.
Toujours l’éclairage des véhicules la nuit. - Dans la « Côte de Barbezieux », une auto est aperçue, la nuit, sans feu rouge arrière. Le conducteur Eugène Pitance, 24 ans, employé à la Brasserie Noël, de Gerbéviller, a eu un procès.
- Le garçon livreur Charles Aubry, 45 ans, employé par le cultivateur Schlutz, a eu un procès, pour n’avoir pus éclairé sa voiture.

CHAZELLES
Trouvaille. - Il a été trouvé dans le village et déposé chez M. le Maire, un porte-monnaie contenant une certaine somme. M. le Maire le tient à la disposition de la personne qui l’a perdu.

EMBERMENIL
Acte de probité.- A la sortie de l’école, le jeune Angelo Scarpetta. 9 ans, a trouvé une liasse de dix billets de 100 francs. Il s’est empressé de remettre la somme à M. l’instituteur, qui a été assez heureux pour retrouver tout de suite le propriétaire. Celui-ci a tenu à récompenser le bambin. Nous lui devons bien aussi des félicitations.

HALLOVILLE
Des tuyaux disparaissent. - M. Georges Gorham a porté plainte contre inconnu, pour vol de matériel récupéré. Chargé par l’entrepreneur Thibon, de Pont-à-Mousson, de récupérer du matériel d’adduction d’eau ayant servi à alimenter en eau potable des postes de commandement situés dans la région pendant la guerre, il en avait déjà récupéré pour 609 francs environ. Se rendant récemment sur son chantier, il constata qu’il en était disparu pour près de 350 francs.

12 juillet 1925
BLAMONT
La Pouponnière
Mercredi dernier, dans une des salles de la Préfecture, à Nancy, s'est tenue une réunion en vue de la constitution définitive du Comité consultatif devant s'occuper de la gestion de la pouponnière de Blâmont.
Parmi les personnalités présentes, ciltons Mme Masson, présidente de l'Union des Femmes de France; Mme Ferry, présidente de l’U.F.F. de Lunéville; Mme la baronne A. de Turckheim, présidente de l’U.F.F. de Blâmont ; Mme Fromentin, directrice des Crèches de l’Usine Lorraine-Diétrich, à Lunéville ; MM. Giry, Didelon, de Turckheim, conseillers généraux; le professeur Gross, doyen honoraire de la Faculté de Médecine; le professeur Spillmann, de la Faculté de Médecine ; le docteur Jacques Parisot, professeur à la Faculté de Médecine; Perrière, directeur de l'Assistance publique à Nancy; Me Diot, notaire à Nancy.
S’étaient fait excuser : M. Labourel, maire de Blâmont ; M. le docteur Hanriot, de Blâmont.
Après un exposé de M. Ad. de Turckheim, conseiller général du canton de Blâmont, sur les causes qui ont déterminé la création de la Pouponnière. Mme Masson la proposé la formation immédiate d’un Comité consultatif qui gérerait l’œuvre avec le comité de l’U.F.F. de Nancy. Ont été élus pour faire partie de ce comité : MM. Gross. Spillmann. Parisot, Didelon, Giry, Perrière et de Turckheim.
Les travaux d’installation étant très avancés, le Comité a envisagé l’ouverture de la Pouponnière à très bref délai. Il est probable que les premiers enfants pourront y être admis dans le début du mois de septembre. Toutefois l’inauguration officielle n'aura lieu qu’en octobre.
Dans le courant du mois d’août, sera organisée à Blâmont une grande kermesse populaire à laquelle seront conviés tous les habitants de la région afin qu’ils puissent se rendre compte sur place du but humanitaire de l’œuvre entreprise, de la beauté et de la grandeur de cette œuvre, pour la réussite de laquelle aucun effort n’a été ménagé.

Libéralités. - M. Bechmann. industriel et délégué cantonal, a remis à M. le directeur de l’école de garçons l'œuvre complète de Walter Scott, c'est-à-dire dire 30 volumes soigneusement reliés.
- Mlle Nô, directrice de l’école des filles, à la suite d'une séance récréative donnée par les élèves et anciennes élèves de l’école de filles, a remis la somme de 500 francs au trésorier de l’œuvre des Pupilles du groupement de Blâmont.

ANCERVILLER
Accident. - Le 1er juillet. M. Marie Joseph Colin, cultivateur, chargeait un wagon de chênes, en gare de Merviller. Une grume ayant glissé tomba sur lui, lui serrant violemment la tête contre un autre chêne. Le blessé a été ramené chez lui, où il a reçu les soins empressés du docteur Jacquot, de Badonviller, lequel a constaté une fracture du crâne. On espère qu’aucune complication ne se produira dans l’état de M. Colin, mais l’incapacité de travail sera longue.
Vaches empoisonnées. - Le même jour, deux vaches appartenant à Madame veuve Adelin Barbier, s’étant échappées, ont léché du nitrate qui se trouvait dans la remise. Les deux malheureuses bêtes ont péri aussitôt.

AMENONCOURT
Le conducteur sans-souci. - Assis tranquillement sur le milieu de sa voilure que tirait ses deux forts chevaux, Joseph Junekerr, 47 ans, charretier au service de M. Catelain, entrepreneur de transport à Avricourt, rêvait aux beautés de la nature sans s’occuper de son attelage et sans avoir de guides. Passent les gendarmes. Ce conducteur, tout à l’heure sans souci, devient soucieux car ou lui dresse un procès-verbal.

AVRICOURT
Défaut de déclaration. - procès-verbal contre Comte Georges. 48 ans, marchand ambulant demeurant à .Moyenvic (Moselle) pour défaut de déclaration de profession ambulante.

DOMÉVRE-SUR-VEZOUZE
Les économies de bouts de chandelles. - Georges Silva, 24 ans, menuisier, montait la côte Barbezieux sur un vélo sans lumière. Comme il fait nuit depuis longtemps les gendarmes lui ont dressé procès-verbal.

EMBERMÉNIL
Police des chemins de fer. - Pour raccourcir son chemin. d’Emberménil à Leintrey, Auguste Kesnac suivait la voie du chemin de fer. Les gendarmes, l’ayant aperçu, lui ont dressé un procès-verbal.

9 août 1925
BLAMONT
La Revue d*Hygiène et de Prophylaxie Sociale donne sur le but, l’organisation et le fonctionnement de cet établissement des renseignements et des détails d’un intérêt certain pour tous ceux qui s’intéressent à la lutte entreprise, en France, contre la mortalité infantile.
« Construite dans un vaste parc admirablement aménagé et où subsistent les ruines du vieux château de Blâmont, dont le triple chemin de ronde constitue actuellement des terrasses de cure solaire parfaitement protégées des vents, le bâtiment principal possède un sous sol, un rez-de-chaussée et deux étages.
« Au sous-sol, en sus des cuisines, office, buanderie et repasserie modèles, nous trouvons tous les services de la biberonnrie avec réception spéciale du lait (évitant toute pénétration étrangère dans l'établissement), stérilisation, glacière (laiterie aux environs avec approvisionnement assuré dans des conditions particulièrement favorables).
« Au rez-de-chaussée. deux parties bien distinctes, complètement séparées ; l’entrée avec salles de visite, parloir, et isolé lui-même, le lazaret, possédant des salles pour nourrisson seul et nourrisson accompagné de la mère. Le stage s’impose avant l’entrée, de l’avis de tous. Des chambres d’hospitalisation à six lits occupent l’aile restante.
«Au premier étage, division symétrique identique, avec isolement en chambres particulières pour débiles ou sujets à observer plus longuement, et hospitalisation. Toutes les salles sont largement aérées, de surveillance facile, grâce aux vitrages nombreux, toutes munies d’eau chaude et froide avec baignoires, lavabo, chauffage central, aération et ventilation adaptées, etc. Toutes les salles de plusieurs lits possèdent des bat-flancs vitrés pour isolement de chacun d’eux.
« A chaque étage, tisanerie. salle d'allaitement, etc.
« Au second étage enfin, chambres des mères, du personnel, en parties distinctes, avec toutes les organisations hygiéniques désirables, bains, etc.
« Cette description rapide permet de juger qu'un tel établissement correspond aux exigences modernes d’un centre de puériculture. Nous ajouterons une infirmerie en bâtiment isolé, de six lits, et la possibilité d'user, à deux minutes de la maison, de salles réservées et parfaitement agencées de l’hôpital de Blâmont, pour les sujets dont une maladie sérieuse nécessiterait une longue hospitalisation.
« Adossée au bâtiment principal et bien abritée, se trouve une vaste terrasse pour aération et héliothérapie. »
Ecole de Gardes – Puéricultrices
La Maison Maternelle de Blâmont ouvre le 1er septembre 1925. Elle reçoit des nourrissons et des mères-nourrices avec leur enfant et forme de plus des Gardes-Puéricultrices.
REGLEMENT POUR LES ÉLEVES
Les Élèves apprennent les soins à donner aux enfants par un enseignement théorique et pratique.
La demande d’admission se fait par présentation personnelle si possible, sinon par écrit. Lee conditions d’admission sont les suivantes :
1° Age minimum: 18 ans;
2° Certificat médical de bonne santé ;
3° Certificat de bonne vie moeurs, légalisé par le Maire ;
4° Références.
La durée des études est d’un an, de six mois ou de trois mois au moins. Les frais d’inscription, comprenant l’internat et les études, sont de 600 fr. pour trois mois ; de 900 fr. pour six mois; de 1.200 francs pour un an. Ces sommes sont payables à l’avance et par trimestre.
Les élèves passent tour à tour dans tous les services : biberonneries, salles diverses de nourrissons de tous les âges, etc. Elles travaillent dès le premier jour sous la direction de cheftaines spécialisées.
Les cours théoriques se font sous la forme de cours donnés par le médecin-chef de la Maison et de répétitions données par la Directrice.
Les cours théoriques comprennent des notions d’anatomie et de physiologie, l'hygiène de l’enfance, les maladies de l’enfance, leur thérapeutique, quelques éléments de pansement et de petite chirurgie.
Après un an, l'élève aura droit à un diplôme de Gardes-Puéricultrices. A la fin de l’année révolue un examen aura lieu. Après six ou trois mois, l’élève aura un certificat de stage de la Maison Maternelle.
Les élèves devront se soumettre à la discipline de la Maison. Elles doivent porter l’uniforme qui leur est fourni par la Maison et se plier aux heures réglementaires de travail et de repos. Elles auront une après midi par semaine et un dimanche par mois de congé. Elles sont tenues de faire au moins une quinzaine de veilles de nuit durant leur année de stage dans la maison.
Ces études sont faites dans un cadre superbe, dans une maison entourée d'un parc et installée suivant les données les plus récentes de la Puériculture.
S’adresser à la Direction de la Maison Maternelle de Blâmont, A Blâmont (Meurthe-A-Moselle).

Défaut éclairage, - procès-verbal à Léopold Duhamel, 25 ans, contremaître, et à Louis Lachaise, 30 ans. manoeuvre à l’entreprise Thibon, rencontrés sur des bicyclettes non éclairées.

Commerçant en défaut. - Léon Guillemain, marchand ambulant, habitant Saint Dié. a eu un procès pour vendre des étoffes dans la commune, sans avoir fait viser sa patente.

Arrestation. - Le peintre Joseph Eberhardt, 30 ans, sans domicile fixe, a été arrêté sous l’inculpation de vagabondage.

Et la plaque? - procès-verbal contre Munier Maxime, 43 ans entrepreneur de broderie, rencontré sur une automobile dépourvue de numéro d'ordre à l'avant et de plaque d'identité.

AVRICOURT
Les cyclistes. - Une double contravention a été relevée contre Charles Éberhardt, 18 ans, menuisier, rencontré sur une bicyclette dépourvue et de plaque d’identité et d’appareil avertisseur.
Etranger pincé. - Le Polonais Léopold Munzer, interrogé par les gendarmes, sur le quai de la gare, a eu un procès-verbal pour défaut de carte d'identité.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Inauguration du Monument aux Morts
et Fête de la Reconstitution
Dimanche 9 août auront lieu, sous la présidence de M. Magre, préfet, l’inauguration du Monument aux Enfants de Domêvre morts pour la France et la Fête de la Reconstitution.
Voici le programme de ces deux cérémonies :
SAMEDI 8 AOUT
18 heures, pavoisement général et sonnerie des cloches.
20 heures 30, retraite aux flambeaux.
DIMANCHE 9 AOUT
6 heures, sonnerie des cloches.
9 heures, rassemblement des écoliers, des sapeurs-pompiers, du Conseil et des fonctionnaires pour la formation du cortège.
9 h. 15, service religieux à l’église. A l’issue du service, bénédiction du monument.
10 h. 30, réception des autorités à la mairie.
11 heures, inauguration du monument, sous la présidence de M. Magre.
12 heures, inauguration du village.
12 h. 30, banquet.
15 heures, concert à la Petite Domêvre, par l’Industrielle.
20 heures, illumination de l’Hôtel de ville. Grand bal public et gratuit.

La Compagnie du chemin de fer dé Lunéville à Blâmont mettra en circulation en dehors des trains réguliers, les trains supplémentaires indiqués ci dessus :
Blâmont à Domêvre : Blâmont dép. 13 h. 10 ; Verdenal 14 h. 16 ; Domêvre arrivée 14 h. 23.
Blâmont à Domjevin : Blâmont dép. 21 h. 30 ; Verdenal 21 h. 36 ; Domêvre 21 h. 56 ; Herbéviller 22 h. Ogéviller 22 h. 08 ; Fréménil 22 h. 14 ; Domjevin 22 h. 17.
Domêvre à Blâmont : Domêvre dép. 14 h. 40 ; Verdenal 14 h. 47 ; Blâmont arrivée 14 h. 53.
Domjevin à Blâmont : Domjevin 22 h 25 ; Fréménil 22 h. 29 ; Ogéviller 22 h. 35 ; Herbéviller 22 h. 42 ; Domêvre 23 heures ; Verdenal 23 h. 08 ; Blâmont arrivée 23 h. 19.

DOMJEVIN
Résultat d’adjudication. - Le 25 juillet, a eu lieu, à la Préfecture de Nancy, l'adjudication de la construction de caniveaux pavés pour la commune de Domjevin. Le montant des travaux était de 64.000 fr. M. Vaxelaire, de Bénaménil, a été déclaré adjudicataire, à 4 % de rabais.

EMBERMENIL
Récompense. - La Municipalité a décidé de récompenser les cinq Élèves reçus au C. É. P., par un livret de Caisse d’Épargne individuel de cinq francs.

REPAIX
Les voitures. - Henri Bonnetier, cultivateur, 18 ans, a eu un procès pour ne pas avoir de plaque d'identité à sa voiture.

23 août 1925
BLAMONT
Grande Kermesse au profit de la Pouponnière de Blâmont
Dimanche prochain 23 août de 14 heures à 19 heures, dans le parc du Château de Blâmont, grande Kermesse au profit de l'œuvre de la Pouponnière de Blâmont, sous le patronage de l’Union des Femmes de France.
Fêle foraine, loteries, tombola, tirs, comptoirs de vente, attractions diverses, grand bal de jour el de nuit. Orchestre de 30 musiciens. La fête commencera à 14 heures précises.
Le Comité d’organisation acceptera jusqu’au dernier moment tous les lots qui lui seront adressés. D’avance il en exprime sa reconnaissance aux généreux donateurs.

Les sports. - Nous rappelons que la course, qui devait avoir lieu te 14 Juillet, se disputera le 23 août prochain. Quelques modifications sont apportées au règlement. Le parcours est réduit à 75 kilomètres. Cette épreuve sera courue sous les règlements de l’U. V. F., avec le concours de nombreux commerçants, secondés par les actifs Dirigeants de l’U. S. B.
Une belle fête kermesse sera également organisée à cette occasion.
La course est ouverte aux coureurs de toutes catégories, sauf professionnels ; elle se disputera sans entraîneurs ni suiveurs.
Des contrôles volants fonctionneront. A Marainviller, croisement de la route nationale, et à Cirey, place des Fêtes.
L’itinéraire est ainsi fixé : Blâmont. départ, Grande-Rue; Avricourt, Moussey, Xousse. Emberménil, Laneuveville-aux-Bois. Marainviller. Thiêbauménil, Bénaménil, Ogéviller (à la sortie du pays, virez à droite), route de Badonviller, Montignv, Badonviller, Bréménil, Petitmont (par la forêt du Bon-Père), Cirey, Frémonvilde, Blâmont, arrivée place Carnot.
Les engagements sont reçus chez M. Tranchant, agent de cycles, 78, Grande Rue ; ils ne seront valables que s’ils sont accompagnés du paiement de 3 fr., dossards compris. Ils seront clos le 22 août à 18 heure».
La remise des dossards aura 1ieu de 8 h. à 8 h. 30, 78. Grande-Rue. Le départ jugée place Carnot, devant te Café Renard, sera donné à 9 h. précises; l’arrivée sera
Plus de 700 fr. de prix en espèces sont affectés aux coureurs. En outre, des primes. offertes par des commerçants, seront réservées aux coureurs dz l’U. S. B.

Et la plaque ? - procès-verbal contre le nommé Wintrich Walter, 21 ans, chauffeur d’auto, demeurant à Saint-Georges (Moselle) rencontré sur une bicyclette dépourvue de plaque de contrôle.

AVRICOURT
La récolte des fruits. - Dans notre région, la récolte des fruits est très variable. En général, les poires manquent et les pommes sont abondantes. Les fruits à noyaux sont également répartis d’une façon assez bizarre. Certains villages comme Igney. Leintrey, Languimbert sont favorisés. Sur les hauteurs, à Avricourt. la récolte est passable, tandis qu’à côté, dans les bas-fonds, elle est très médiocre, parfois nulle.

Défaut de carte identité. - Un double procès-verbal contre le nommé Lippertz Adam, 33 ans, manoeuvre, demeurant â Moussey (Moselle), pour défaut de carte d’identité et d’extrait au registre d’immatriculation.

AMENONCOURT
Divagation. - Procès verbal a dressé à Geoffroy Georges, 32 ans. cultivateur, pour avoir laissé errer son chien en liberté.

Arrestation. - Jacquot René. 31 ans. jardinier, sans domicile fixe, a été arrêté sous l’inculpation de vagabondage.

OGEVILLER
Défaut d’éclairage. - procès-verbal à Bramain Victor. 22 ans, boucher à Lunéville. rencontré à Ogéviller sur une bicyclette non éclairée.

HERBEVILLER
Et la lanterne ? - procès-verbal contre les nommés Mangin Charles, 22 ans, charron el Noël Louis, 27 ans. cultivateur, rencontrés sur une bicyclette non éclairée.

REPAIX
Découverte d’une bicyclette.- Un individu qui filait à toute allure sur la roule de Badonviller, pendant la nuit sur une bicyclette non éclairée, à la vue des gendarmes, se laissa tomber à terre, y laissa sa bicyclette et détala à toute vitesse sans qu'il put être rejoint. Cette bicyclette fut reconnue pour être celle qui avait été dérobée à M. Thomas, de Repaix.


27 septembre 1925
BLAMONT
Le commerce. - Des contraventions om été relevées contre Vincent Salvatti, marchand ambulant à Sarrebourg, amour défaut de visa de patente, et contre Angelo Festa, marchand ambulant également à Sarrebourg, pour défaut de visa de patente et défaut de récépissé de déclaration de commerçant ambulant.
Eclairez ! Contraventions ont été relevées contre MM. Jacques Banecheim, 17 ans, demeurant à Paris, pour défaut de lanterne à sa bicyclette, et Henri Saunier, 42 ans, cultivateur à Autrepierre, pour défaut d’éclairage de ses voitures.
Echo de la Kermesse de Blâmont. - Liste des lots non réclamés de la kermesse de la pouponnière de Blâmont :
116. cafetière. 332. kina ; 1293, menthe ; 2340, kola ; 2418, robe ; 2421. laine ; 2497. kummel; 2731, vin; 2736. vases; 2766. encrier ; 2787, porte-monnaie ; 3003, jardinière ; 3046, planche à hacher ; 3202. cochon ; 3276. panier ; 3297, allumoir ;3404 coussin ; 3651, cochons d’Inde ; 3777, eau-de-vie.
Ces lots devront être réclamés à la Pouponnière avant le 1er octobre 1925, passé ce délai, ils ne pourront plus être retirés.

AVRICOURT
Et la plaque ? - Les trois frères Bézombes : Marcel, 20 ans, Georges, 17 ans, et Jacques, 16 ans, tous trois étudiants, demeurant à Saint-Max, se voient l’objet d’un procès-verbal chacun, pour avoir été rencontrés sur des bicyclettes dépourvues de leur plaque d’identité.
Défaut de visa. - Pour sa carte d’identité non visée, procès-verbal a été dressé à Raphaël Démarte, 27 ans. Manœuvre, à Avricourt.

FREMONVILLE
Et la plaque ? - Les gendarmes ont dressé contravention contre Louis Oehs, manoeuvre, pour défaut de lanterne et de plaque d’identité à son vélo; contre Émile Resch, maçon, pour défaut de plaque d’identité également à son vélo.

IGNEY-AVRICOURT
Les ambulants en défaut.- Des contraventions ont été relevées contre : Georges Bour, marchand de fruits à Forbach, pour défaut de récépissé de déclaration d’ambulant; Joseph Welsch, 26 ans, marchand ambulant à Sarrebruck, pour défaut de déclaration de commerçant et détention d’une quittance non timbrée délivrée par M. Schmitt, de Sarrebruck.
Les vélos. - Des procès-verbal ont été dressés contre M. Nicolas Alfred, boulanger à Lunéville, pour bicyclette dépourvue ds plaque de contrôle et d’appareil sonore.

LEINTREY
Délit de chasse. - Procès-verbal à Mme Camille Flavenot, 49 ans. ménagère à Leintrey, qui avait ramassé, dans son champ de betteraves, des jeunes levrauts et les élevait dans son clapier.

23 octobre 1925
BLAMONT
Les autos. - Des procès- verbaux ont été dressés contre M. Albert Edighofler. 35 ans, voyageur de commerce à Haguenau, et M. Jules Mangin, commerçant à Foulcrey, pour défaut d’éclairage à l'arrière de leurs autos.
Police de la route. - M. Charles Dietrich, brasseur, s’est vu dresser procès-verbal. pour divagation de ses chevaux sur la voie publique.
Eclairage insuffisant. - Pour défaut d’éclairage à l’arrière de leur auto, contraventions ont été relevées contre : MM. Albert Edighoflfer, 35 ans, voyageur de commerce a Haguenau (Bas-Rhin), et Jules Mangin. 42 ans, marchand de bestiaux à Foulcrey (Moselle).

AVRICOURT
Les ambulants. - Des procès-verbaux ont été dressés contre Giuseppe Bellina. manoeuvre. pour défaut de carte d'identité et contre Idir Bohamid, marchand ambulant à Nancy, pour défaut de déclaration de profession ambulante.

FRÉMONVILLE
Procès-verbal. - Un procès-verbal a été dressé contre M. Marcel Riesch, débitant, pour fermeture tardive de son établissement.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Quête. - A l’occasion du mariage Flavenot-Marlot, une quête faite à la mairie, au profit des Pupilles de 1 Ecole, a produit la somme de 24 fr. 50.
Sincères remerciements et vœux les meilleurs aux jeunes époux.

8 novembre 1925
BLAMONT
Ambulant en défaut. - Camille Bridey, marchande ambulante s’est vu dresser procès-verbal pour non possession de patente.

AVRICOURT
Les autos - Contravention a été relevée contre Paul Rassemusse. Maréchal-ferrant à Lagarde. pour défaut de permis de conduire et de permis de circulation.

22 novembre 1925
BLAMONT
Contraventions. - Relevées à la charge de: Pierre Bergoz, 41 ans; Hagny, 31 ans ; Roger Colin, 26 ans, pour tapage nocturne et injurieux ; du débitant Louis Neveux, pour fermeture tardive de son établissement.
Eclairage. - Procès-verbal dressé à Georges Patoux, 27 ans, chauffeur, parce que sa voiture n’était pas suffisamment éclairée.

EMBERMENIL
Incendie. - Le 16 novembre, vers 15 heures. le tocsin annonçait à la population qu’un sinistre venait d’éclater dans la commune. Une baraque, sise au centre du village, était en flammes et fut anéantie totalement. Elle appartenait à M. Albert Vautrin, cultivateur, qui y logeait son père dans une partie, l'autre servant de garage.
Le père de M. Vautrin mangeait chez ses enfante et n’occupait le baraquement que pour y dormir. Les causes du sinistre sont inconnues.
Le» dégâts s’élevant à 3.000 fr. ne sont pas couverte par une assurance.

HERBEVILLER
Vagabond - A été arrêté en flagrant délit de vagabondage, Georges Viglit, 68 ans, maréchal ferrant sans domicile fixe.

IGNEY-AVRICOURT
Vol de bâche à la Cie de l’Est.- M. Hagnauer, sous-chef de gare, était à la pêche dans le canal, lorsqu'il vit passer un bateau avec une bâche matriculée « Est. 59.338 ». Interpellant le batelier, celui-ci dit l’avoir achetée et, à la demande de M. Hagnauer. la remit au Chef de gare de Héning. Plainte a été déposée par te Chef de gare d’Igney.

IGNEY
Chien hargneux. - Mme Lucie Pataux, 58 ans, ménagère, possède un chien qui n’est pas très gentil ; voyant passer les gendarmes en bicyclette, il les poursuivit et, de plus, sur son collier, il n’y avait aucune pâque d’identité; ce qui valut à sa propriétaire le plaisir de se voir dresser procès-verbal.

REPAIX
Contravention. - Relevée à la charge de Victor Claude, 33 an», cultivateur, pour abandon de son attelage sur la voie publique.

20 décembre 1925
BLAMONT
Libéralité. - Le Comité de l’Unions des Femmes de France de la Section Blâmontaise a fait distribuer, le 11 courant, aux enfants des écoles nécessiteux ou dignes d’intérêt, des vêtements de toutes sortes. Après le merci des enfants, nous adressons au Comité le nôtre bien sincère.
Registre de logeur. - Procès-verbal à M. Geyer Louis. 46 ans, débitant, pour mauvaise tenue de son registre de logeur.
Auto non éclairée. - Un procès-verbal a été dressé contre Aubriot Victor, 29 ans, chauffeur d’auto, pour s’être servi d'une auto non éclairée.
Le piège est pris. - M. Paul Dubois, propriétaire, avait, le 2 décembre, tendu plusieurs pièges à renard, dans une de ses propretés, sise au lieu dit « Les Marmottes ». Cette propriété était close, ce qui n'a pas empêché quelqu’un de dérober un de ces pièges. Plainte a été portée.
Éclairage insuffisant. - Procès-verbal contre M. Albert Coltal, 27 ans, mécanicien à Lunéville, pour défaut de feu rouge à l’arrière de son camion auto.

ANCERVILLER
Eclairez! - M. Célestin Masson, marchand de vins, dont la voiture n’était pas éclairée en l’obscurité, a été l'objet d'un procès-verbal.

AVRICOURT
Et la patente ? - Un procès-verbal a été dressé à Nathan Permoutier, 25 ans, marchand ambulant de peaux de lapins, demeurant rue Ste Marie, à Lunéville, pour défaut de visa à sa patente de commerçant.
Plainte.- M. Paul Ruyer, propriétaire de la fromagerie, a déclaré à la gendarmerie avoir été informé par Claude Morand, fromager, que Mme Léa D... née L..., 26 ans, en venant apporter à la fabrique un repas à son mari employé au service de M. Ruver, avait dérobé, à plusieurs reprises, des fromages. Le préjudice causé serait d’environ 80 francs.
Mme D.... nie les faits qui lui sont reprochés.

IGNEY
Police des étrangers. - Un procès-verbal a été dressé contre le nommé Vanier Yorge, 40 ans, manoeuvre, habitant 15, place Saint-Jacques, à Lunéville, pour défaut de carte d'identité.

LEINTREY
Déclaration d’étranger. - Ayant logé un étranger et omis d'en faire la déclaration, Mme Léone Dumas, débitante, s’est vu dresser procès-verbal.

REMONCOURT
Police des étrangers. - Un charretier de bateau, d'origine allemande. Hermann Heurath, a été rencontré par les gendarmes, qui lui ont dressé une double contravention pour défaut de carte d'identité et défaut d’extrait d'immatriculation.
D'autre part, ayant quitté son patron en emmenant une bicyclette déposée dans la grange, par M. Emile Clodot, bûcheron. il a été mis en état d'arrestation à Nouvel-Avricourt, par la gendarmerie.
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email