BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste du Journal de Lunéville


Le Journal de Lunéville

- 1927 -
 


16 janvier 1927
BLAMONT
La vie sportive. - Dimanche prochain, la 1re équipe de l’U.S.B. recevra sur son terrain l’excellente équipe 2e du N.A.C de Chenevières, actuellement très bien classée en championnat de Lorraine 3e série. L’U.S.B alignera une équipe formée exclusivement de jeunes qui, nous l’espérons se feront l'honneur d’opposer la plus vive résistance à l’excellente équipe adverse Nous pouvons d’ailleurs être assurés que le résultat sera indécis jusqu’à la fin et que le match sera d’un grand intérêt à suivre.
Que les fervents du ballon rond viennent donc en foule au terrain du Carreau où ils assisteront à une excellente exhibition de foot-ball et pourront encourager les joueurs par leurs applaudissements.

Vol de plomb et de zinc. - Un vol de plomb et de zinc a été commis au préjudice de l'entrepôt de la Brasserie de Tantonville.
Plainte a été portée par M. Demoyen René. 22 ans, chef de l'entrepôt contre trois anciens ouvriers.
Arrestation. - Le 8 courant, dans la soirée, deux individus, à mine patibulaire, se présentèrent au bureau de poste d’Ogéviller et, faisant comprendre qu’ils étaient sans travail et sans ressources, demandèrent l’aumône. La gendarmerie, prévenue, les arrêta, rue du Château, à Blâmont. Ce sont les nommés Jan Kusminspi, 32 ans ; Jean Kuc. 21 ans, tous deux manoeuvres, sans domicile fixe.

AVRICOURT
Etranger. - Procès-verbal a été dressé contre Mario Pelosi, 29 ans, maçon à Hesse (Moselle) pour défaut de carte d’identité.

LEINTREY
Vol par effraction. - Dans la nuit du 9 au 10 janvier, le jeune Jean Parini, 14 ans, domestique de culture, pupille de l'Assistance publique, a pénétré dans le domicile de Mme Joséphine Gaullet. débitante-épicière, où après avoir fouillé diverses armoires, il s'empara d’un portefeuille contenant 1.200 fr. qui se trouvait rangé dans une armoire à glace de la salle à manger, et d’une somme de 80 francs placée dans le tiroir-caisse de l’épicerie.
Pour accomplir son forfait, le jeune Parini avait ouvert les volets d’une fenêtre se trouvant sur le jardin à l'aide de pesées d’un couteau, puis après avoir brisé un carreau avec une pierre, il ouvrit la fenêtre et pénétra dans le logis.
Interrogé. Parini a déclaré que, pris de remords, il avait jeté le portefeuille ainsi que l’argent dans un ruisseau. Il a été procédé à son arrestation.

OGÊVILLER
Un escroc. - Il y a quelque temps déjà, après de multiples et bizarres voyages à travers la France et la Belgique, un italien disant se nommer François-René-Serge-Jean de Roudi, fils d’un colonel de l’armée royale, ancien élève de l'Ecole polytechnique romaine, ingénieur et capitaine aviateur, disant également être un admirateur de Mussolini et un de ses agents de renseignements en France, venait travailler à Ogéviller comme peintre-décorateur. Que nous voici donc loin de l’Ecole Polytechnique et de l’aviation !
Cependant, peu après, notre homme proposait à M. Rony mécanicien à Ogéviller, de lui faire obtenir un brevet d'invention pour une machine à peler l’osier (!). M. Rony accepta et remit à l’inventeur ou plutôt au pseudo-inventeur, d’abord une bicyclette, ensuite une somme de 400 fr. pour se rendre à Paris.
Or, à quelques jours de là, M. Rony recevait un télégramme daté de Bar-le-Duc et par lequel de Roudi lui faisait connaître qu’ayant manqué l’affaire à Paris, il lui fallait aller à Villefranche-sur-Saône, et pour cela recevoir un mandat télégraphique de 300 francs.
C’est ce qui ouvrit enfin les yeux du mécanicien, qui se décida à prévenir les gendarmes de Blâmont. Ceux-ci avertirent téléphoniquement leurs collègues de Bar-le-Duc, et quand, dans l’après-midi, l’italien revint au bureau de poste pour y percevoir le mandat qu’il attendait, il fut promptement cueilli et emmené à la gendarmerie.
Il prit d'ailleurs la chose de haut soutenant qu’il était parfaitement dans son droit et se prévalant des titres et qualités énumérés ci-dessus. On va s’efforcer de savoir à qui l’on a réellement affaire.

Etranger. - procès-verbal a été dressé contre Antoine Pankotvski, 36 ans, pour défaut de visa de carte d’identité et défaut d’extrait d’immatriculation.

Vagabondage. - La jeune Marguerite Trapp, 19 ans, fille de salle, sans domicile fixe, a été arrêtée en flagrant délit de vagabondage, après avoir subi un interrogatoire relatif à une escroquerie commise par son ami, François-René-Serge-Jean de Rondi, 33 ans, se disant ingénieur, qui a été arrêté par la gendarmerie de Bar-le- Duc.


13 février 1927
BLAMONT
Nomination. - Nous apprenons avec plaisir la nomination de garde agent de police à Laxou d'un de nos concitoyens. M. Auguste Trabac, pensionné de guerre, fils d’une des plus anciennes et honorables familles blâmontaises. Nous lui adressons nos sincères félicitations.

Chez nos Pères Conscrits. - Pour renouer une vieille tradition, perdue depuis la guerre, nos Pères Conscrits avaient décidé de se regrouper en un banquet fraternel et fêter leurs cinquante ans.
Dimanche dernier, ce banquet, présidé par M. Laboureel, maire, réunissait tous ces braves chez notre sympathique hôtelier Jules Conrad, qui avait apporté tous ses soins à la confection d’un menu excellent, lequel fut savouré par les nombreux convives. Pendant tout le repas, au milieu d’anecdotes de tous genres, la plus grande gaieté ne cessa de régner: puis, des chansons terminèrent cette jolie fête si intime. Et, après avoir pris le dernier verre chez le Camarade Aloîse. on se donna rendez-vous pour la soixantaine.

Sidi-Brahim Blâmontaise. - Poursuivant modestement. mais avec méthode, le but qu’il s’est fixé : « Grouper tous les Anciens Chasseurs, sans distinction de personnes, comme entre camarades de combat ». le Comité de la Sidi-Brahim Blâmontaise est heureux de constater l’accueil fait à son premier appel et en profite pour remercier tous les Membres Honoraires et Actifs qui lui ont adressé leur adhésion.
A l’aurore de ce Groupement, véritable famille, nous nous plaisons à évoquer les souvenirs si divers, mais si touchants que nous conservons de nos chers Bataillons ; et c’est aussi à nos chers disparus, tombés glorieusement, que vont nos pensées; leurs noms, leurs vertus, restent à jamais gravés dans nos cœurs, leur sacrifice doit nous dicter notre conduite et le désir d’honorer leur mémoire est l’un des mobiles qui nous ont déterminés. Anciens Chasseurs, à créer notre Amicale.
Aussi, pour conserver cette fraternité proverbiale chez les « Diables Bleus », fraternité qui nous a toujours animés dans les circonstances les plus critiques, tous les Membres de la Société recevront d’ici quelque temps le Cor de Chasse, journal mensuel de la Fédération Nationale des Anciens Chasseurs, qui servira à nous faire connaître tous, et c’est ainsi que ce bulletin sera, pour nous, le trait d’union, moyen de resserrer les liens de sympathie et qui apportera dans chaque famille de Chasseurs, les nouvelles de tous nos Camarades.
LE COMITÉ.
P.-S. - Dès à présent, les Membres ayant versé leur cotisation, pourront retirer leur carte, au siège social : Café du Commerce, Blâmont.

EMBERMÉNIL
Pour les Pupilles. - Au mariage de M. Henri Blanchin, cultivateur à Emberménil. avec Mlle Jeanne Marchand, de Xermaménil. une quête faite en mairie au profit des pupilles de l’école, a produit la somme de 90 fr. 05.

MONTREUX
Les ambulants. - procès-verbal a été dressé contre Eugène Dechamps. 45 ans, marchand ambulant à Domèvre-sur-Vezouze. pour : 1° non inscription au registre du commerce; 2°défaut de récépissé de déclaration de profession ambulante.

Quête. - A l'occasion du mariage Blac-Gondrexon une quête fut faite à la mairie pour l’achèvement du monument aux morts de la commune et a produit la somme de 25 fr. 85.
Merci aux donateurs et vœux de bonheur aux jeunes mariés.
6 mars 1927
BLAMONT
Pour la Mi-Carême. - Le Comité de l’U.S.B. fait appel à la bonne volonté des commerçants et non commerçants, pour s’associer, soit pécuniairement, soit matériellement, à la manifestation de joie et gaieté, qui se déroulera pendant toute l’après-midi du 7 mars, dans les artères de la ville.
Dès à présent, les nombreux chars, cavaliers, cyclistes, groupes, déjà inscrits, ainsi que la participation de plusieurs musiciens de talent, à cette cavalcade, nous permettent de pronostiquer au succès inconnu jusqu’alors.
Les personnes qui désirent y participer sont priées de le faire connaître au siège social ou aux Membres du Comité.

A propos de la Mi-Caréme. - « Si j'étais riche !! déclare Jean Louis.
- Je sais ce que vous feriez, si vous étiez riche, mon ami, dit le vieux Blâmontais.
- Vraiment, Monsieur, et qu’est-ce que je ferais, s il vous plaît ??
- Mon Cher, vous échangeriez votre bécane contre une belle automobile modèle grand sport ; vous prendriez un permis de pêche aux étangs de Réchicourt ; vous vous feriez construire une jolie villa au bord de la mer. etc., etc.
- Ainsi, vous me jugez frivole, Monsieur ; vous ne me croyez capable que de penser à la satisfaction de mes convoitises !! Eh bien ! vous vous trompez grandement. Je me disais que, si j’étais riche, j’offrirais à toutes nos gentilles Blâmontaises, un parfum de chez X, un joli costume travesti de chez Y, et surtout... une carte d’entrée pour le bal du 27 mars, car aucun présent ne saurait être plus agréable à une dame ou demoiselle.
- Mon ami. je fais amende honorable. Les autos.

- Les gendarmes ont verbalisé contre M. Emile Klein, chauffeur à Moussey, pour insuffisance d’éclairage de sa camionnette, et contre Louis Bernhard, ch,auffeur à Avricourt pour défaut de feu rouge

AVRICOURT
Les Etrangers. - Charles Scalabrini, 49 ans, manoeuvre, 39. rue Jean-Mariot. à Val-et-Châtillon, et son épouse, née Madeleine Sain, 47 ans, tisserande, ont récolté chacun deux procès-verbal pour défaut de carte d'identité et d’extrait d'immatriculation.

LEINTREY
Quête. - Une quête faite à la mairie, lors du mariage de M. Edouard Gadat avec Mlle Léa Dieudonné, a produit la somme de 54fr. 40. Cette somme a été remise à M. le Maire au profit du monument aux morts.
13 mars 1927
BLAMONT
La marche du 13 mars. - Peu de jours nous séparent de la marche de 20 kilomètres organisée char l’Union Sportive Blâmontaise. Dimanche, en effet, nous reverrons tous les as de la société, les Bigel, Jacquese Hanriat, Pierson, Coster, etc., sur tout le parcours ; aussi la lutte promet d’être chaude entre eux, et nous aurons de belles émotions. Le C.A.B. nous délègue ses meilleurs marcheurs. Lunéville de même. Cirey aussi, où nous enregistrons l'engagement d'une gentille sportive de seize ans. En un mot. cette épreuve s’annonce sous les meilleurs auspices et ne cédera en rien à celle du mois dernier.

AMENONCOURT
Vol. Des inconnus ont dérobé environ un stère de bois que M. Ernest Bulté, cultivateur, avait façonné et placé en bordure de la forêt des Amienbois.

MONTREUX
Et la lanterne ? - Les gendarmes ont verbalisé MM. Georges Corrette, cultivateur, et Camille Michel, boulanger, pour défaut de Lanterne à leur vélo, en circulation de nuit.

VERDENAI.
Affichez ! - Aimé Machin, garçon boulanger, a été verbalisé pour défaut d’affichage des prix de vente.

XOUSSE
Et lai salubrité publique? - Un procès verbal a été dressé à M. Munier, propriétaire, qui vidait son vase garni de matières excrémentielles sur la voie publique.
10 avril 1927
BLAMONT
Eclairez ! - Un procès-verbal a été dressé contre Albert C..., peintre, pour défaut de lanterne et de feu rouge à son vélo.
Etranger. - Des procès-verbaux ont été dressés contre Valeryan Abuski. 33 ans, sujet polonais, pour défaut de carte d’identité et d’extrait d’immatriculation.

AVRICOURT
Plaque d’identité. - procès-verbal a été dressé à Ernest Klein, demeurant à Waldheimbach (Bas-Rhin), pour défaut de plaque d’identité à sa bicyclette.

EMBERMÉNIL
Coups. - M. Albert Rohner, propriétaire agriculteur, demeurant à Sélestat, ayant acheté une ferme, y installa comme régisseur Charles Vetter. 28 ans, mais pas content de ses services, il décida de lui donner un successeur. Le 4 courant, vers 14 heures. M. Rohner arriva pour installer son nouveau régisseur ; une discussion eut lieu entre Rohner et Ch. Vetter ; bientôt ce dernier, aidé de son père Félix. 50 ans. cultivateur à Avohheim (Bas-Rhin), frappèrent M. Rohner à coups de poing et de pied.

VÊHO
Défaut de guides.- Jules B..., 51 ans, cultivateur, qui été monté sur un véhicule alors que ses chevaux d’attelage n’étaient point munis de guides, s’est vu dresser un procès-verbal.
24 juillet 1927
BLAMONT
L’ivresse - Georges Hinerschied. domestique de culture, s’est vu dresser procès verbal pour ivresse.
Destruction de brebis.- Plusieurs brebis. appartenant à M. Paul Dubois. 64 ans, propriétaire, ont été tuées et dévorées par un chien de chasse, alors qu’elles étaient en pâture au Haut de Barbas. Procès-verbal a été dressé contre le propriétaire du chien.

Paris-Strasbourg a la Marche. Le Comité de l’U.S.B. vient de recevoir la lettre suivante, que nous nous faisons un plaisir s’insérer ;
« Ainsi que nous l’avons fait l’année dernière, nous installons un contrôle fixe à Blâmont, à l’occasion de Paris-Strasbourg 1927. Nous n’avons rien changé en ce qui vous concerne et nous serons heureux, cette année encore, de passer chez vous.
« Ainsi que vous dira le Règlement ci-joint, l’horaire est ainsi prévu : le premier marcheur pour 4 heures le 30 juillet, et la fermerture du contrôle est prévue pour 14 heures le 1er août, sans aucun délai supplémentaire.
« Comme l'an dernier, c'est M.E. Antoine président de la F.FM. et directeur de l’Epreuve, qui donnera, avant te passage du premier, l’heure officielle ; il sera assisté de M. E. Pastre, secrétaire général, chef des contrôles.
« Les Membres de votre Société pourront se relayer de jour et de nuit, pour la tenue de ce contrôle. Vous pourriez les prévenir dès maintenant.
« Nous serions très heureux également si vous pouviez obtenir quelques Membres dévoués, qui seraient soigneurs bénévoles des concurrents; ils ont besoin surtout de soins aux pieds et d’un réconfort moral, dans leur rude tâche.
« Nous serons heureux aussi de récompenser, à notre retour de Strasbourg, de quelques bibelots artistiques, les contrôleurs et soigneurs, de tout leur dévouement.
« En définitif, nous désirons avoir en quelque sorte votre collaboration, pour que Paris-Strasbourg (2e année) soit une épreuve grandiose et parfaitement réussie.
« Nous savons que nous pouvons compter sur vous et nous vous en sommes reconnaissants.
« Pour le Comité d'Organisation,
» E. Pastre. »

AVRICOURT
Et le permis de conduire ? - Marcel Cunibil, 18 ans, menuisier à Vic-sur-Seille, qui circulait en moto, sans permis de conduire, s’est vu l’objet d'un procès-verbal.

HALLOVILLE
Plainte. - MM. Henri Démange, Désiré Monzein, Joseph Alain et Joseph Duhaut ont porté plainte contre Otto Netter, 21 ans, berger, qui fit paître son troupeau sur des terrains dont il n’a pas la location.
28 août 1927
BLAMONT
Après la marche Paris-Strasbourg. - Le Comité de l’U.S.B vient de recevoir la lettre suivante que nous nous empressons d’insérer ; Au nom de la Fédération Française de Marche, nous tenons à remercier chaleureusement les pouvoirs publics, les personnalités, sociétés sportives, les propriétaires de contrôles, soigneurs, tous ceux qui, à un titre quelconque, nous ont apporté leur concours apprécié afin que le second Paris-Strasbourg à la marche soit un triomphe.
Toute la France, pendant quatre jours, s’est passionnée pour la grande épreuve qu’illustra de si brillante façon le vainqueur Jean Linder.
Ce succès énorme, ce triomphe de la marche, nous le devons à ceux qui sont venus à nous en collaborateurs dévoués.
A tous depuis les hautes personnalités jusqu’aux humbles contrôleurs de la route, nous adressons nos remerciements du cœur.
L’organisation supérieure à celle de l’an dernier (si difficile à créer une première année) sera encore perfectionnée en 1928 La seule modification importante sera que le départ de Paiis-Slrasbourg 1928 sera donné le jeudi, l'arrivée ayant donc lieu à Strasbourg le dimanche après-midi. Un délai de 120 heures sera accordé aux concurrents.
Des éliminatoires en Province et à Paris qualifieront 50 partants pour la finale.
Nous escomptons de votre part pour l’an prochain à un concours semblable à celui que vous nous avez accordé cette année.
Recevez, etc.
Le président: EMILE ANTHOINE
D'autre part nous sommes heureux de faire connaître qu’un diplôme d'honneur et la médaille commémorative de marche ont été remis pour la bonne organisation de leur contrôle à MM. Richit, propriétaire du Café du Progrès à Lunéville, et Georges Colas, propriétaire du Café du Commerce à Blâmont.

AVRICOURT
Les prix. - Les gendarmes ont verbalisé contre Doucène Mohamed et Neddaf Ramdane marchands ambulants à Nancy pour défaut d’affichage des prix de vente.
11 septembre 1927
BLAMONT
Eclairez! - Procès-verbal a été dressé à Maximilien André, électricien, pour circulation de nuit sur une bicyclette non éclairée.
Société de Tir. - Les exercices de tir interrompus depuis quelques semaines en raison des travaux de la campagne et du mauvais temps aussi, reprendront à la date des dimanches 11, 18 et 25 septembre.
Les autos. - Une contravention a été relevée contre M. Georges Chatton, propriétaire, pour automobile non éclairée.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Les ambulants. - Un procès-verbal a été dressé contre Joseph Dédenon, marchand ambulant, pour patente non visée.

EMBERMENIL
Procès verbal. - Un procès-verbal a été dressé contre Douvier Alphonse, maœuvre, pour ivresse publique et manifeste.

REPAIX
Police de la route. - Un procès-verbal a été dressé contre M. Joseph J..., cultivateur, pour avoir laissé ses chevaux en liberté sur la voie publique.

BARBAS
Violent incendie. - Le 31 août, vers 20 heures 45, peu après s’être couchée, Mme veuve Godot eut son attention attirée par des crépitements ; elle se rendit, à peine vêtue, dans son grenier, qu’elle trouva en flammes. Après avoir réveillé son enfant, qui dut s’enfuir sans pouvoir s’habiller, elle donna l’alarme.
Mais malgré toute la promptitude des secours, bientôt la maison n’était plus qu’un immense brasier et les efforts des pompiers du village, aidés de ceux de Harbouey et de la population, durent se borner à protéger les maisons voisines, tout particulièrement celle de M. J. Frémion, laquelle subit cependant de sérieux dégâts.
La maison de Mme veuve Godot est complètement détruite, seuls les murs restent. Rien ne put être sauvé tant la propagation du foyer sinistre fut rapide. Il y a assurance.

GOGNEY
Plainte.- M. Eugène Thomas, cultivateur, a porté plainte à la gendarmerie, pour violences, contre son commis, Paul Hognon.

LEINTREY
Coups. - le 29 août, vers 17 h., Paul Gauthier, 19 ans, domestique de culture, frappa à coups de fouet les jeune» Fernand Traxel, 6 ans, et Marcel Dumas, 11 ans. Plainte a été portée.
Contraventions. - Relevées à la charge de M. Charles C.., cultivateur, pour chien de garde en liberté, et de M. Albert A..., cultivateur, pour abandon de son attelage sur la voie publique.
2 octobre 1927
BLAMONT
Les visites de légionnaires Américains aux champs de bataille de la région se continuent tous les jours.
Une douzaine de légionnaires, sous la conduite du Colonel W A. Dempsay, qui avaient occupé le secteur en 1918. sont arrivés à Blâmont après avoir parcouru l'ancien front prés de Badonviller, et où le maire. M. Fournier, les reçut et leur offrit une coupe de champagne.
A leur descente de voitures, sur la place Carnot, les légionnaires se dirigèrent vers « Bon Accueil » où ils furent reçus par l’Honorable Docteur Henriot qui leur fit visiter le célèbre établissement offert par la Croix rouge Américaine et dont il a la garde.
Après quelques paroles de bienvenue, nos hôtes se répandirent à travers la ville et sont ensuite repartis sur Baccarat.

A « Bon Accueil ». - L’Administration de « Bon Accueil » présentera lundi prochain. à l’occasion de la fête patronale, divers films qui plairont certainement aux nombreux spectateurs Entr’autres : « Les derniers jours de Pompéï ». d’après le fameux roman de E. Bulwer Lytton. ce joli film possède un grand attrait de sentiment qui ne laissera pas le public indifférent. L'interprétation de cette œuvre est impeccable ; la mise en scène et la photo ne le sont pas moins.
Nul doute que ces deux séances de lundi prochain, ne remportent le même succès que les précédentes.
Du Pays Lorrain :
Le 25 août, sur l’initiative de MM. le duc de Massa et Paul Delaval. déscendants du grand juge Regnier. une plaque rappelant le souvenir de celui-ci a été placée au cimetière de Blâmont.
Elle porte l'inscription suivante :
« A la mémoire de Ambroise Regnier (1720-1806). Marie-Françoise Thiry. son épouse (1731-1785). dont les restes ont été transférés dans un cimetière en 1845 et de leur fils Claude Ambroise, comte Regnier, duc de Massa, grand-juge. ministre de la Justice, né à Blâmont le 5 novembre 1746. décédé Paris le 25 juin 1814, inhumé au Panthéon. R I. P » (Le père du grand-juge était venu de Saint-Dié à Blâmont, épouser, en 1745, la fille du procureur du Roi. en l’hôtel de ville de Blâmont).
Il serait à désirer que toutes nos localités lorraines prennent soin de rappeler, comme à Blâmont, le souvenir de leurs enfants illustres.

Vol d’habits. - Le 21 courant Mme G. Barthélémy a constaté la disparition d’effets d'habillement quelle avait mis à sécher sur des fils de fer.

FRÉMONVILLE
Vol - Le 26. ver» 17 h. 30. en rentrant chez lui. M. Ernest Georgel, constata qu’on s'était introduit dans sa cuisine en passant par une petite fenêtre donnant sur cour, et qu’on lui axait dérobé 7 cartouches et 2 billets de 10 francs.

IGNEY
Etranger. - Double contravention a été dressé contre Joseph Pagnotti, entrepreneur de carrelage pour défaut de carte d’identité et défaut de visa d’extrait d’immatriculation.
9 octobre 1927
BLAMONT
Eclairage - Procès verbal contre Marcel Lenel, 29 ans, brodeur, 99. rue Carnot, pour auto dépourvue d’éclairage supplémentaire.

DOMJEVIN
Quête. - Samedi dernier, à l’occasion du mariage Kalèche-Henry, une quête au profit des pupilles de l’école publique a produit la somme de 68 francs 85.

EMBERMENIL
Pacage. - Un propriétaire d’une plantation de bois a porté plainte contre le berger Théodore Koszielniach, dont le troupeau avait pâturé dans la dite plantation.

FREMONVILLE
La mort de deux moutons - Deux moutons ont péri des suites des morsures d’un chien appartenant à des ambulante, stationnés à la sortie du village.
L'un de ces moutons appartient à M. Charles Colette, instituteur à Gogney, le préjudice qu'il éprouve est de 200 francs. L’autre mouton, à M. Mantout, de Blâmont, est estimé 300 francs.

VAUCOURT
Les chiens. - M. D... Auguste, propriétaire, s’est vu dresser procès-verbal pour défaut de collier à son chien.
23 octobre 1927
BLAMONT
Les autos en défaut. - Les gendarmes ont verbalisé MM. Joseph L..., chauffeur, pour phares aveuglants de son auto à la traversée d’agglomération; Jean C.... entrepreneur, pour insuffisance d’éclairage de son auto; François P...., chauffeur, pour défaut d’éclairage de sa camionnette.

AVRICOURT
Lumière. - procès-verbal a été dressé à Charles Fuhrer, 28 ans, chauffeur d’auto à Strasbourg, pour insuffisance d’éclairage à sa voiture automobile.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Attention à l’éclairage. - Des procès-verbaux ont été dressés à : Joseph Bernhein, voyageur de commerce à Belfort, et André Vidal, chauffeur à Marseille, pour feux aveuglants aux phares de leur automobile; Joseph R..., 35ans, cultivateur, lui alors, pour défaut de lumière à sa voiture.

LEINTREY
Contraventions diverses. - Des procès-verbaux ont été dressés à : Henri Urban, 18 ans, berger à Gondrexon, dont le chien ne portait ni collier ni plaque d’identité : Marcel G...... mécanicien, pour numéro d’ordre invisible à son auto ; Jacques Farina, 27 ans, manoeuvre, pour défaut de carte d’identité ; Jean C.... entrepreneur, pour défaut de surveillance d’étranger.


13 novembre 1927
BLAMONT
La fête du souvenir. - La fête du souvenir, organisée par la Sidi Brahim blâmontaise. le 20 novembre prochain, sons la présidence de Mme Sautet, chevalier de la Légion d honneur et marraine des chasseurs s'annonce sous les plus favorables auspices.
Elle commencera dès le matin, par l'arrivée des fanfaristes du 10e bataillon de chasseurs; par le dépôt d'une palme au monument aux morts, par un banquet amical et le soir par un grand concert donné au bénéfice de la caisse de secours de la société. Un programme des plus variés et digne haute tenue d’artistes de la « Fraternelle » qui ont également bien voulu apporter leur talentueux et précieux concours.
Pendant toute la durée de la soirée, une buvette admirablement agencée fonctionnera et on y trouvera une délicieuse bière de marque ainsi que des casse-croûtes réconfortants.
Le comité rappelle à tous les anciens chasseurs qui ne font pas encore partie de la société qu’ils peuvent encore se faire inscrire dès à présent, au siège : Café du Commerce, place Carnot, afin de recevoir dignement celle qui, pendant toute la guerre, a remplacé pour beaucoup la famille restée dans les pays envahis.
Nul doute que cet appel sera entendu, car il existe entre tous les chasseurs une union qui fait leur force que chacun aura à cœur de maintenir.

DOMEVRE-sur-VEZOUZE
Eclairez! Une contravention a été relevée contre Aimé S.... 21 ans. menuisier, pour défaut d’éclairage à son vélo.

DOMJEVIN
Les vélos. - Les gendarmes ont verbalisé contre Dominique Pentalini. Jacquemin Henri, Paul Schwartz et Ambroise Grunola, maçons à Vého, pour défaut de lanterne à leur vélos.

FREMONVILLE
Adjudication. - Voici les résultats de l’adjudication des travaux de construction d’un réseau d égouts :
Soumissionnaires : MM. Urien. à Cirey, 4 % de rabais ; Alini. à Bénaménil. 8 75 % de rabais ; Chanot. à Badonviller. 9 %.
Adjudicataire: M. Chiaravelli, à Badonviller. 13.75 % de rabais.

REILLON
Délit de chasse. - M. K.. ..cultivateur, sera poursuivi pour délit de chasse. Le chien de ce dernier attrapa un jeune renard qui fut dépouillé par son neveu.
A la suite d'une dénonciation anonyme, un enquête fut ouverte par la gendarmerie,


20 novembre 1927
BLAMONT
La Marraine des Poilus à Blâmont. - L’organisation du banquet des Chasseurs à pied se poursuit activement et d’ici peu nous comptons donner les noms des hautes personnalités qui le présideront.
Le Comité de la Sidi-Brahim Blâmontaise attire l’attention de la population sur l’importance à donner à cette manifestation. qui doit perpétuer à jamais le sacrifice de celle qui voulut être la Mère de tous les Poilus, pendant la grande tourmente.
Brave femme ! Elle a été la première à envoyer, en plus des encouragements, de l’argent, des colis, qui contribuèrent pour beaucoup à soutenir te moral contre les attaques furieuses d’un envahisseur puissemment armé et organisé. Elle a continué stoïquement jusqu’à l’extrême limite de ses forces et de sa richesse, et a suscité l’admiration du Gouvernement, qui vient de lui rendre les honneurs qui lui étaient dus, en lui décernant la Croix de la Légion d’Honneur. Beaucoup d’Anciens ont encore présent à la mémoire la grandiose cérémonie d’avril 1919, à Épinal, où le Commandant du 20e Bataillon de Chasseurs à Pied la nommait Chasseur de 1re classe.
C’est un témoignage éclatant de reconnaissance que les anciens Poilus de la région entière doivent rendre à leur dévouée Marraine, qui s'est sacrifiée en tentant de rendre un peu plus gaies les pénibles journées de la guerre.
Le Comité de la Sidi-Brahim Blâmontaise.
N. B. - On peut encore s'inscrire pour le banquet, au siège. Café du Commerce, ou chez M. Charles Bain, Grande-Rue.

IGNEY-AVRICOURT
Grave accident de bicyclette. - Le garçon boulanger Bernard Schœnacker. âgé de 26 ans. au service de M. Frécaut, boulanger à Igney-Avricourt, a été victime d’un grave accident de bicyclette, mercredi après-midi. Des passants l’ont trouvé gisant inanimé sur la route, à la sortie d’Igney. Il a été aussitôt transporté chez M. Thomas, menuisier.
M. le Dr Thomas, de Blâmont. mandé d’urgence, constata une fracture du crâne et prodigua au malheureux les soins que nécessitait son état.
Le garçon boulanger allait à bicyclette, à Avricourt, en commission. Probablement qu'en descendant vers cette dernière localité, il freina trop brusquement et fit une chute mortelle. Son état est désespéré. Schœnacker est originaire de Hultehouse. près de Lutzelbourg.

LEINTREY
Vol de lapins. - Chez M. Cousin, représentant de commerce, des voleurs visitèrent, dans la nuit du 12 au 13 courant, ses clapiers et y dérobèrent trois lapins, d’une valeur de 70 francs.

REPAIX
Contravention. - Relevée à la charge de M. Joseph R... cultivateur, pour divagation d’animaux, sur la voie publique.

VEHO
Un enfant de six ans tué par une fusée. - La fête du souvenir, qui avait réuni, à Vého, dans la jolie petite église, toute la population, a été troublée par un affreux accident ! A peine revenu du cimetière, tout le pays fut secoué par une violente détonation. On entendit des cris, puis plus rien.
Un charmant petit garçon de six ans s’amusait avec une fusée qu’il avait trouvée la veille. Il venait de la laisser tomber et le choc avait produit l’explosion.
L’enfant gisait à terre dans une mare de sang. Sa mère accourut, ramassa le petit corps, qui n’était plus qu’une loque. La main gauche était arrachée, la droite horriblement mutilée, la jambe droite déchiquetée, de graves blessures à la poitrine. le cerveau mis à nu, la tête brûlée. Aussi la mort avait-elle été instantanée ou presque. La douteur des pauvres parents fait peine à voir.
M. le Curé. M. le Maire et presque toute la population, accourus sur le lieu de l’accident, prodiguèrent à l’enfant des soins revenus inutiles et témoignèrent de leur profonde sympathie à la famille, dont la douleur était devenue générale.


27 novembre 1927
Madame Sautet, Marraine des chasseurs, fêtée à Blâmont

Dimanche dernier, les anciens vitriers, auxquels, en la circonstance, s’était joint la population blâmontaise, ont magnifiquement reçu Mme Sautet, la femme au grand cœur, qui est et restera « la marraine des chasseurs ».
A onze heures, Mme Sautet arriva de Baccarat en automobile. Elle fut reçue à I hôtel-de-ville par MM. Labourel, maire, de Turckheim, conseiller général, Collette, président de la Sidi-Brahim, et les membres de la Société. On se rendit aussitôt dans la grande salle où un vin d’honneur fut servi.
En hommage de la reconnaissance des chasseurs. M. Collette offrit à « la Marraine » un superbe bouquet.
Très simplement, Mme Sautet l’accepta et remercia avec beaucoup de bonne grâce le président de la Sidi-Brahim.
En cortège, on se rendit ensuite devant le monument aux morts, au pied duquel Mme Sautet déposa les fleurs qui lui avaient été offertes. M. Collette, à son tour, déposa une palme, et la délégation de la fanfare du 10e bataillon, présente à la cérémonie, joua la Marseillaise.
A midi, un banquet, parfaitement servi par M. Charles Bain, restaurateur à Blâmont, réunissait à « Bon-Accueil », brillamment pavoisé, en outre des personnalités citées plus haut, MM. Georges Mazerand, député, le docteur Hanriot, président du conseil d’administration de Bon-Accueil. Caen, président de l’A.M.C., H. Roussel, de Baccarat. Bernard et Boura, de Cirey, Farner, maire du Val. Harmant, de Frémonville, Jacques et Messe, de Blâmont.
Au dessert, M. le docteur Hanriot prononça une allocution de bienvenue. Puis à son tour, M. Collette prend la parole, se félicitant du succès de cette fête et fait un éloge mérité du camarade Colas, qui en fut l’animateur avisé et plein de zèle. Il loue ensuite l’inégalable générosité de Mme Sautet.
« L’œuvre accomplie par cette admirable femme plane au-dessus de toutes les louanges. Les blâmontais patriotes, les anciens chasseurs tiennent à témoigner leur reconnaissance à la bonne marraine, qui n’a pas craint la fatigue d’un long voyage pour venir encore apporter à ses chasseurs le meilleur de son cœur ». (Applaudissements).
M. de Turckheim, conseiller général, s’adressant à Mme Sautet, lui dit : « Vous avez aidé à la victoire, vous avez contribué à maintenir la gaieté française par l’envoi de vos innombrables colis, par votre générosité sans bornes ».
M. Georges Mazerand parle le dernier : « La récompense, dit-il, que vous a décernée le gouvernement de la République, vous l'avez hautement et noblement méritée ».
On demande et l’on exécute avec enthousiasme un triple ban pour Mme Sautet.
Pendant le déjeuner, la fanfare du 10e bataillon joua plusieurs morceaux applaudis, et pour clôturer dignement la cérémonie, M. Michel chanta la Sidi-Brahim, reprise au refrain par toute l’assistance.
Le soir, une soirée-spectacle donnée en la salle du théâtre de « Bon-Accueil », clôtura cette journée de fraternité française, dont il convient de féliciter les organisateurs, particulièrement MM. Colas et Collette.

Eclairez ! Procès-verbal a été dressé contre Gaston Wack, commerçant à Sarre-Union (Bas-Rhin) pour défaut d’éclairage à l’arrière de son automobile.

DOMEVRE-sur-VEZOUZE
Eclairez ! - Un procès-verbal à M. Robert D..., cultivateur à St-Martin et à M. Martin B.., pour défaut d’éclairage à leur bicyclette.

GONDREXON
Délit de chasse. MM Georges et Léon Henry, cultivateurs, seront poursuivis pour chasse en temps de neige.

OGEVILLER
Vol d’une écharpe. - Une écharpe de laine d’une valeur de 15 francs, appartenant à Mlle Marie-Thérèse Simonet. a été dérobé au cours du bal de la fête d’Herbéviller. Un jeune homme d'Azerailles est soupçonné.

4 décembre 1927
BLAMONT
Attachez vos chiens. - Paul D... est propriétaire d'un chien qui divaguait lorsqu’il fut surpris par la maréchaussée.
Un procès-verbal lui a été dressé.
Eclairez!- les gendarmes ont verbalisé André-Alfred Wéber, négociant à St-Dié, pour insuffisance d’éclairage à son automobile.

ANCERVILLER
Elections. - Les dimanches 6, 13 et 27 novembre, ont eu lieu, à Ancerviller, des élections complémentaires, pour la nomination d’un conseiller municipal et ensuite celles du maire, en remplacement de M. Pierre Colin, maire, décédé.
Au scrutin de balottage ce du 13 novembre, M. Martin Pierrot fut élu conseiller municipal.
Le 27. eut lieu l’élection du maire. M. Achille Fiel fut élu au premier tour, par 10 suffrages sur 12 votantq.
Noua exprimons à MM. Achille Fiel Martin Pierrot nos vives félicitations, pour l’estime et la confiance que leur témoignent leurs concitoyens.

DOMJEVIN
Libéralité.- A l’occasion du mariage Albert Crouzier, une quête faite au profit des Pupilles de l’Ecole, a produit la jolie somme de 36 francs.

HARROUEY
Eclairez ! - Des contraventions pour voiture non éclairées ont été relevées à la charge de MM. Léon S... et Ernest B..., cultivateurs.
Vol de deux tôles. - M. Joseph Jacques, cultivateur, a déposé une plainte à la gendarmerie, contre inconnu, pour vol de deux tôles ondulées, qui se trouvaient dans son parc, au lieu dit « Honvillers ».
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email