BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste du Journal de Lunéville


Le Journal de Lunéville

- 1930 -
 


12 janvier 1930

BLAMONT
Révision des concessions d'eau. - La révision des compteurs et des concessions vient d'être terminée. Cette visite a permis de constater : 1° que bon nombre de compteurs sont défectueux à tout point de vue ; 2 que de nombreuses concessions sont démunies du compteur réglementaire. Il se trouve légalement quantité de branchements particuliers sur la conduite d’amenée d'eau qui sont dans un état tel que des fuites sérieuses existent. On a remarqué que la plupart des robinets de vidange se trouvent à l’avant du compteur.
Pour remédier à cet état de choses la municipalité invite les propriétaires à procéder dans le délai d’un mois, soit à la réparation de leurs branchements ou de leurs compteurs défectueux et à toutes les réparations nécessaires.
Les propriétaires dont les concessions sont démunies de compteurs peuvent dès maintenant se faire inscrire à la mairie en vue de la fourniture de cet appareil par les soins de la ville.
La pose des compteurs et les réparations devront être immédiatement terminées pour le 1er février 1930, date à laquelle il sera procédé à la fermeture de toutes les concessions sans exception, dont les propriétaires n’auront pas satisfaits aux observations présentées.
Plaques des maison. - Les plaques des numéros de maisons sont à la disposition des habitants qui en ont fait la commande
Ces plaques peuvent être dès maintenant retirées en mairie contre le versement de la somme de 2 25.
Obligatoirement, toutes les maisons devront être munies de leur numéro (plaque en émail ou peinture) pour le 1er février.

GOGNEY
En liberté. - Rue principale les gendarmes ont verbalisé contre D... Joseph, pour divagation de deux chevaux sans surveillance à l’abreuvoir.

HARBOUEY
Dîme du bonheur. - A l’occasion du mariage Saunier-Gossé, une quête faite à la mairie a produit la somme de 40 fr. Merci

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Pas en règle. - Une contravention a été relevée contre M. C. Gabriel, cultivateur A Mignéville, pour défaut de plaque d’identité à son camion automobile et défaut de certificat de capacité pour véhicule dépassant en charges 3.000 kilos.

SAINT-MARTIN
Vol d'une baladeuse électrique - M. Jacquet Emilien, cultivateur, possède à Saint-Martin une maison inhabitée. Dans cette maison, le propriétaire avait installé eu novembre une baladeuse, munie de 13 mètres de fil, afin de s'éclairer plus facilement pour faire sa distillation dans l’appartement.
Un inconnu a pénétré dans l’immeuble et a dérobé la baladeuse en question.
Sur plainte la gendarmerie a ouvert une enquête.


19 janvier 1930
BLAMONT
Accident d’auto. - Le 11 janvier, vers 16 h. 55, M. Jean Ramspacher, fondé de pouvoirs aux Minoteries de Strasbourg, regagnait son domicile en automobile, venant de Nancy ; il marchait à une allure modérée, les phares en veilleuse ; mais la pluie battante rendait la visibilité presque nulle, de sorte que rue Victor-Pierre, il tamponna M. Delorme Charles, 63 ans qui se rendait chez un voisin.
S'étant rendu compte de l’accident, M. Ramspacher s'empressa auprès de M. Delorme et fit appeler téléphoniquement M. le docteur Collot qui a constaté une fracture du poignet droit, une forte contusion au genou gauche et plusieurs blessures au visage et sur la tête ; il a envisagé une incapacité de travail de trente jours au minimum.

Union Bldmonteise. - Dimanche prochain19 janvier, se déroulera l'importante rencontre S. S. Strasbourg (1 a) et U. Blâmontaise.
En lever de rideau, U.S. Cirey (2) et U. Blâmontaise (2).

Entre voisins - M. Colin Joseph, ajusteur, habite 21 Grande-Rue, à Blâmont Le rez-de-chaussée de cet immeuble est occupé par M. Petit Pierre plombier-zingueur. M. Colin en rentrant le soir de son travail, dépose sa bicyclette dans le couloir du rez-de-chaussée. Le 10 janvier, vers heures, M. Petit ayant une cuisinière à rentrer chez lui, gêné par le vélo dans le couloir, mit celui-ci dans une cour commune avec une autre habitation.
M. Colin demanda à ce sujet des explications à M. Petit Une discussion s’en suivit.
M Colin qui prétend avoir été traité de voleur, a déposé une plainte à la gendarmeIrie.

Les vélos - M. V... Victor, maréchal ferrant à Frémênil, qui pédalait sur un vélo non éclairé, rue Victor Pierre, à Blâmont, | s'est vu dresser une contravention.

AVRICOURT
Les autos - M. Karcher Eugène, mécanicien à Fénétrange, qui circulait route départemental n° 13, avec une automobile dont le numéro d'ordre fixé à l’arrière
était complètement illisible, a fait l'objet d’une contravention. De plus, M. Karcher n’a pu présenter aux gendarmée son permis de conduire.

DOMJEVIN
La plaque - procès-verbal à M. F.. Gaston, représentant de commerce, pour bicyclette non pourvue de plaque d'identité
En divagation - Rue Principale, un cheval qui se rendait seul à l'abreuvoir, a fait l'objet d’un procès-verbal à son propriétaire. M. C... Charles, cultivateur.

GOGNEY
Insultes et menaces - M. Schuler Charles, étameur ambulant à Bertrambois, revenait de Foulcrey en compagnie de sa femme, le 13 janvier, vers 15 heures. Passant devant la demeure de la famille Schoumacker, marchand de faïence â Gogney, M. Schuler aurait été insulté par ce» derniers, ainsi que sa femme.
Mme Schoumacker soutient le contraire et affirme que c’est M. Schuler. en passant, qui a insulté grossièrement son fils qui se trouvait devant leur habitation.
La famille Scboumacker est, de toute façon, très estimée à Foulcrey.
La gendarmerie fera la lumière dans cette affaire.
23 mars 1930
BLAMONT
Union blâmontaise - Résultat du dimanche 16 mars :
U. Blâmontaise 11 bat U.S. Cirey II, à Cirey, par 3 à 0.
Procès-verbal. - Contre Chipot Joseph, employé au service de l’hospice de Blâmont, pour ivresse publique.
A Bon Accueil - C’est dimanche prochain 23 mars que sera de passage en notre ville la jolie petite troupe du théâtre Jules Ferry. Elle doit donner en soirée : « Kiki », comédie en trois actes de André Picard qui on se souvient devait être présentée il y a un mois.
Réunion de l’Union catholique du canton. - L’assemblée générale de l’Union catholique du canton se tiendra dans la salle des fêtes de l'hôtel de ville de Blâmont le dimanche 23 mars, 14 heures 15, sous la présidence de M. le vicaire général Prévôt.
Programme de la journée. - Séance du matin, à 9 heures 15 (plus spécialement réservée à MM. les membres des comités paroissiaux).
1° Exposé de la situation générale de l’Union catholique dans le canton.
Messe à 10 heures 15.
Après la Messe déjeuner en commun chez M. Cuny. Les membres de l’Union qui doivent participer au déjeuner en commun sont invités à adresser leur adhésion à M. le doyen de Blâmont
Réunion du soir à 14 heures 1S, à la salle des fêtes de le Mairie.
1° Compte rendu sommaire de la séance du matin ; 2° Allocution par le représentant du comité central ; 3° Causerie sur les Assurances sociales ; 4° Conférence sur le rôle de la F.N.C. ; 5° Conférence sur l’école ; 6° Allocution de M. le Vicaire général.
A l’issue de la réunion Salut du St Sacrement à l’église.

ANCERVILLER
Pour les inondés - La quête faite au profit des sinistrés du Midi, par les enfante des écoles, a produit la somme de 424 fr. 25. Vient s’ajouter une subvention communale de 300 francs.
Merci aux généreux donateurs et aux quêteurs et quêteuses.
Quête à mariages - A l’occasion du mariage Louis-Marchal, une quête faite au profit de la caisse des écoles a produit la somme de 63 francs.
Merci aux généreux donateur et meilleure vœux de bonheur aux époux.

DOMJEVIN
Pour les sinistrés du Midi. - La quête faite dans la commune au profit des sinistrés du Midi, a produit la somme de 533 fr. 75.
De plus, le conseil municipal a voté à cet effet un crédit de 200 fr.

OGEVILLER
Pour les sinistrés du Midi. - Une quête en faveur des sinistrés du Midi de la France a produit la somme de 861 fr.
Le Conseil municipal a voté un crédit de 300 fr pour la même cause.
Merci aux généreux habitants de la commune et à nos cinq dévouées quêteuses, Cécile Vouaux, Joséphine Mangin. Marie Moitrier, Marie-Thérèse Simonet et Elisabeth Cadix
13 avril 1930
BLAMONT
A.M.C. - Nous rappelons que c’est dimanche 13 avril que la section de Blâmont de L’A.M.C. donnera, au Cinéma Bon-Accueil deux grandes représentations cinématographiques avec le film « Verdun visions d’histoire ».
Nul doute que la population de Blâmont et des environs voudra voir « Verdun Visions d’Histoire », cette oeuvre magnifique qui remporté dans le monde entier un succès considérable,

HERBEVILLER
Collision d'automobiles - Le 6 avril, à 22 h. 15, une collision s’est produite au Pont de la Blette, à Herbéviller, entre une automobile pilotée par M. le Dr Bohême, chirurgien à Lunéville, et une autre voiture, au volant de laquelle se tenait M. Rouy Désiré, mécanicien à Harbouey.
Il n’y a que des dégâts matériels, d’ailleurs importants.
20 avril 1930
BLAMONT
Conseiller du commerce extérieur. - M. André Veil, fabricant de velours de coton à Blâment, est nommé pour une période de cinq années, conseiller de commerce extérieur.

AVRICOURT
Quadruplement des voies du chemin de fer - Les travaux de terrassement en vue du quadruplement des voies, sur la section de Lunéville à Avricourt. sont en pleine activité notamment aux abords de la gare d’Igney-Avricourt, où on déboise les nouvelles entreprises du chemin de fer pour élargir le plateau des nouvelles voies.
On dévie le chemin rural entre Avricourt et la propriété dite « La Baronne » et l'on démolit le pont qui franchissait la grande ligne Paris-Strasbourg, à proximité de cette propriété et près duquel se dressait orgueilleusement avant la grande guerre le poteau surmonté de l’aigle impériale allemande.
Défaut d’éclairage - Procès-verbal a été dressé contre le sieur Muller Henri, cultivateur, qui conduisait une voiture attelée de quatre chevaux, sans aucun appareil d’éclairage.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Brelan de contraventions. - Les gendarmes de Blâmont, de service au poste fixe de Domèvre, ont relevé des contraventions contre MM Reela Albert, représentent de commerce à Sarrebourg ; Jenny Armand, chauffeur à Blainville ; Godot Aimé, représentant à Saint-Diè ; Henry Victor, chauffeur à Nancy ; Clerc Claude, chef de service à la Compagnie générale électrique à Nancy ; C... René, mécanicien à Petitmont, tous pour avoir abordé le croisement des routes nationale et départementale sans signaler leur approche, malgré la présence d’un panneau placé à plus de 100 mètres en avant, signalant cette bifurcation.
De plus, des contraventions ont été relevées contre MM. T... Charles, à Lunéville, pour avoir doublé à motocyclette, à une allure exagérée un autre motocycliste dans un endroit où la route nationale 4 forme une courbe assez prononcée ; Lambert Georges, boulanger à Jœuf, pour numéro illisible à l’arrière de son automobile ; V... Marius, demeurant à Brouville, pour bicyclette non pourvue de lumière.

REMONCOURT
Code de la route - M. M. .. Henri, cultivateur à Xousse, qui circulait chemin d’intérêt commun n° 3, territoire de Remoncourt, avec deux voitures attelées, non munies de lumière, s’est vu dresser procès-verbal.
15 juin 1930
BLAMONT
Injures. - M. Jacques Amédêe a porté plainte pour injures contre Mme Gœury Jules, ménagère, à Blâmont. Cette dernière prétend avoir été injuriée la première.
Fête du Travail. - Dimanche 15 juin prochain. à 11 h. 15 du matin, à l’hôtel de ville de Blâmont, l’Association « La Basoche Lunévilloise » procédera à la remise officielle de la médaille du Travail en vermeil décernée à l’un de ses sympathiques membres. Charles Adrian, principal clerc de Me Crouzier, notaire.
Malgré le caractère intime que désire conserver à cette cérémonie le comité organisateur, et qui se déroulera uniquement en présence des anciens patrons du nouveau médaillé et de la municipalité de Blâmont. nul doute qu’elle ne consacre cependant, d'une façon simple mais digne, le mérite d’une vie d’un demi-siède de labeur et de fidélité du modeste héros de la journée.
Code de la route - M. J. .Jean, brocanteur à Domèvre-sur-Vezouze, a été verbalisé pour abandon d’attelage sur la voie publique.
Plainte - M. Jacquet Emilien, cultivateur à Saint-Martin, passait le 9 juin, ver» 18 h. 30, rue Victor-Pierre à Blâmont.
Arrivé à hauteur de l’êpicerie-boulangerie Gabriel, un chien s’élança sur lui et le mordit cruellement à la jambe droite.
Plainte a été portée â la gendarmerie.

DOMEVRE-SUR-VEZ0UZE
Plainte. - Weiss Léon, manoeuvre à Domèvre, a porté plainte contre son ancien patron, M. Claude Charles, qui lui aurait donné des coups de poing.
Une enquête est ouverte. Accident mortel, - M. Auguste Mangin, 34 ans, garçon de culture chez M. Dedenon a été tamponnée lundi dans la soirée, par une automobile inconnue, alors qu’il se rendait au village pour y faire quelques achats. Relevé avec de graves blessures dont une fracture des côtes et de la jambe du côté droit, le malheureux fut visité par le docteur Thomas, qui ordonna son transport immédiat à l’hôpital de Lunéville. Mais malgré les soins qui fui furent prodigués le malheureux succombait le lendemain vers 11 heures sans avoir repris connaissance.
Mangin était un ouvrier sobre et travailleur jouissant de l’estime de tous à Domèvre.
Souhaitons que l’on retrouve l’auto cause de ce déplorable accident.
22 juin 1930
BLAMONT
UNE FÊTE DU TRAVAIL
Ainsi que nous l'avons annoncé, l'Association la Basoche Lunévilloise avait organisé dimanche dernier à Blâmont une petite cérémonie intime au cours de laquelle devait être remise officiellement la Médaille du Travail en vermeil à l’un de ses membres, M. Charles Adrian, principal clerc de notaire, occupe dans la même étude depuis prés de cinquante ans.
Arrivé à Blâmont à 10 h 45 le Comité était attendu à la gare par les membres blâmontais de cette active Société, ayant à leur tête le dévoué correspondant de canton M. Claudel, M. Masson, de Badonviller, et MM. Blaise et Michel, de Baccarat. Après avoir été saluer à l'hospice où se trouve actuellement leur véneré président d’honneur. Me. Charles Laval, qui, avec ses 63 années de travail consécutifs dans la même étude, est le doyen des clercs du ressort si ce n’est de France, la délégation de la Basoche alla se recueillir quelques instants devant le monument élevé aux enfants de Blâmont, morts pour la France, parmi lesquels se trouvent deux clercs de notaires de Blâmont. MM Blanchet et Limpas Après une minute de silence, une superbe gerbe de fleurs, cravatée aux couleurs nationales, fut déposée par le président, et ce geste simple et émouvant de la Société Lunévilloise a été des plus apprécies.
A 11 h. 1/2, les membres de la Basoche étaient réunis dans la grande salle de l’Hôtel de Ville mise à leur disposition gracieusement et où ils eurent l’agréable surprise d'être accueillis par M. le docteur Hanriot maire de Blâmont, entouré de ses adjoints et du conseil municipal. Cette délicate attention spontanée en l'honneur non seulement de la Basoche mais du modeste travailleur qui allait être décoré, a vivement touché le Comité organisateur qui ne pouvait supposer pareille réception.
Entourant M. Adrian, sur l’estrade dominait la salle se trouvaient MM Charles Gance. Léon Crouzier et Jean Crouzier ses anciens patrons et patron actuel, M. Contan président de la Basoche, M. le docteur Hanriot maire. Remarqué la présence de MM. Malo huissier, Melard vice-président d'honneur, titulaire de la rosette du travail, etc, etc...
Après avoir présenté les excuses de MM. Laval, Hannezo président honoraire, Lhuillier, Macchi. Me Diot notaire, la parole est donnée à M. Prosper Bicorne le si sympathique vice-président de l'Association, médaillé lui-même du travail, désigné par le Comité pour remettre à M. Adrian la juste récompense de ses bons et loyaux services. En termes excellent, M. Prospar Bicorne fit le récit de la vie de travail, de fidélité et de dévouement du nouveau médaillé à qui, au nom de tous les sociétaires de l'arrondissement, il adressa de vives félicitations. Et c’est couvert d'applaudissements de l'assistance qu'il épingla sur la poitrine de M. Adrian le témoignage de sa vie de labeur en lui donnant une fraternelle accolade. Cette simple et émouvante manifestation de camaraderie fit grande impression surtout qu'eu terminant sa harangue, M. Bicorne remit à M. Adrian, qui très ému ne put que serrer les mains qui se tendaient vers lui, un magnifique objet d’art en témoignage d’estime de ses camarades.
Me Jean Crouzier, notaire et conseiller municipal de Blâmont, se leva alors et, tant en son nom qu’en celui de ses prédécesseurs MM Gance et Léon Crouzier, joignit ses chaleureuses félicitations à celles de la Basocbe Lunévilloise. Rappelant, non sans émotion, les services rendus par son modeste mais si fidèle collaborateur, il le remercia de son dévouement de près d’un demi-siècle. Ce discours fut longuement applaudi.
En une courte improvisation M. le Maire de Blâmont souhaita la bienvenue au nom de la municipalité à la délégation de la Basoche. Il adressa ses cordiales félicitations à M. Adrian puis invita l’assistance à un vin d'honneur offert par le Conseil municipal. M. Eugène Contal, président de la Société, se faisant l'interprète de ses camarades, remercia la Municipalité de sa cordiale réception qui avait particulièrement touché le Comité, et leva son verre à la santé du héros de la journée et à la Ville si accueillante et laborieuse de Blâmont. Après s’être rendu au cimetière déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du regretté et ancien président, M. Aimé Gobert, la délégation lunévilloise se trouvait réunie à midi au restaurant Conrad où un banquet était organisé.
Repas excellemment prévu et suri qui fait grand honneur au Vatel blâmontais. Et c’est dans une atmosphère de cordialité parfaite où se trouvaient « collaborant » à la même table patrons et employés réunis, que se termina cette petite fête du travail qui laissera à tous ceux qui y ont participé le souvenir le plus agréable en démontrant, une fois de plus, la vitalité grandissante de la Basoche.

AVRICOURT
Ivresse publique. - Le nommé Gauthier Paul, âgé de 22 ans, manoeuvre, demeurant à Avricourt, circulait en état d’ivresse dans les rues de la localité, lorsque la gendarmerie, en constatant son identité, remarqua que la bicyclette que conduisait à la main Gauthier n’était pas munie de la plaque de contrôle.
Procès-verbal pour ces deux délits a été dressé contre Gauthier.

EMBERMENIL
Résultat d’adjudication. - Les travaux communaux mis en adjudication à la préfecture le 10 mai premier lot, Emberménil : construction de caniveaux pavée et création d’une place publique, 44.668 fr. n’ont pas été adjugés.

SAINT-MARTIN
Vandalisme. - Un inconnu a arraché et renversé une ruche au préjudice de M. René Dupré. Perte 500 francs. L'auteur est recherché.
29 juin 1930
BLAMONT
Sport. - A Baccarat, la Garde Mobile bat l'Espérance Saint-Léopold, de Lunéville, par 35 à 25.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Opposition. - Les gendarmes ont mis en état d’arrestation, en vertu d’une contrainte par corps, Dell-Oro Giovani, 42 ans, maçon à Mignéville, redevable envers l’Etat d’une somme de 963 fr. 75.
Sur opposition, Dell-Oro a été remis en liberté.

GOGNEY
La plaque. - Recontré par les gendarmes route nationale 4, territoire de Gogney, M. Jambois Edmond, ouvrier d’usine à Cirey, qui circulait sur un vélo non pourvu de plaque d’identité s’est vu dresser contravention.

HERBEVILLER
Vol. - Le cantonnier auxiliaire M. Munier Maurice, demeurant à Reclenvile, en arrivant au chantier sur la route nationale n° 4 entre Herbéviller et Ogéviller, appuya sa bicyclette contre un poteau indicateur. Un quart d'heure plus tard voulant chercher sa veste laissée près de son vélo, M. Munier constata que sa bicyclette, sa veste, ainsi que sa musette contenant son casse-croûte avaient disparu. Une enquête est ouverte.
6 juillet 1930
BLAMONT
Distinction. - M. le docteur Hanriot, président de la société de tir et P. M. de Blâmont, membre du comité depuis sa création, et dont le dévouement à la cause de l’éducation physique et sportive est bien connu, vient de recevoir la médaille d’or de l’éducation physique.
Insultes. - Le 28 juin, vers 21 heures, Mme Coster Emile, ménagère à Blâmont, revenait de voir sa belle-sœur. Passant place Notre-Dame, elle aperçut sa fille en compagnie d’un jeune homme qu’elle ne connaissait pas. La mère invita sa jeune fille à rentrer d’urgence à la maison, mais elle fut insulté par l’inconnu. C’est un nommé Reimbolt Joseph, originaire de Haguenau, déserteur du 31e régiment de dragons à Lunéville depuis le 8 juin courant. Il a été mis en état d’arrestation par les gendarmes de Blâmont et reconduit à son corps.

A Bon Accueil. - L’administration de l'oeuvre de Bon Accueil donnera dimanche 6 juillet, en matinée et soirée : Le traînée 8 h. 47, comédie de Courteline ; Sel et Poivre, comique, ainsi que plusieurs films d’actualité.
Stand des Marmottes. - Dimanche 6 juillet, le Stand des Marmottes sera de nouveau ouvert. Pendant toute la journée, se disputera le concours du meilleur tireur. Plusieurs prix seront attribués aux tireurs classés.
Les tirs réguliers s'effectueront comme pour les autres séances, sans donner droit au concours.

AMENONCOURT
Le permis - M. N. Alfred, chauffeur d’auto à Blémerey, a fait l’objet d’une contravention pour défaut de permis de circulation à motocyclette.
20 juillet 1930
BLAMONT
Obsèques. - Les obsèques de M. le docteur Hanriot, maire de Blâmont, mort d’une crise d’urémie à 71 ans, ont été célébrées mardi matin.
Le défunt bien connu dans la région était originaire de Lucy (Moselle). Il vint s’établir à Blâmont, après son mariage avec Mlle Batho, sœur du défunt juge de paix de Cirey.
M. le docteur Hanriot était président de la Société de Tir et du P. M. de Blâmont. Il s’occupa également d’œuvres sociales et il fut le principal promoteur et organisateur de l’établissement Bon-Accueil.
Nous adressons à sa famille l’expression de nos sincères condoléances.

Distribution des prix aux enfants des écoles. - Dimanche dernier avait lieu, dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville, la distribution des prix aux enfants des écoles, sous la présidence de M. Louis Michel, sénateur de Meurthe-et-Moselle.
Cette petite fête de famille, qui devait revêtir un caractère solennel, fut réduite à une touchante simplicité.
Ea pénétrant dans la salle on ressentait le vide. C’est que sur l’estrade du fond reposait sur un fauteuil garni de crêpe, l’écharpe tricolore qui marquait la place de M. le docteur Hanriot.
Le conseil municipal en entier et de nombreuses notabilités assistaient à cette émouvante cérémonie.
À 14 heures, M. Eugène Campion, adjoint, joint, en termes émouvants, prononce un beau discoure.
Lecture du palmarès est ensuite donnée. Avant de terminer cette belle fête de famille, M. le sénateur Michel tient à adresser aux maîtres et maîtresses et aux chers enfants blâmontais, ses bien vives félicitations pour le zèle qu’ils apportent à leur noble tâche, confirmés par les succès obtenus aux derniers examens. Je suis heureux, dit-il, d’avoir vu défiler devant nous tant de beaux enfants. Blâmont. je le vois tient à l’honneur de posséder des familles nombreuses.
Il félicite de tout son cœur les parents de ces beaux et bons enfants, Ils sont l’honneur de notre pays.

AVRICOURT
Arrestation - Albert Brach, 20 ans, manoeuvre, sans domicile fixe, a été arrêté pour délit d’abus de confiance. Travaillant à Arnaville, il emprunta à son cantinier, M. Chaudène, 150 francs pour aller chercher dcs habits, muni de cet argent, il quitta furtivement le pays sans payer ce qu’il devait et vint travailler à Avriourt, où i1 fut arrêté.
7 septembre 1930
BLAMONT
Plainte. - M. Robert Mantout a porté plainte contre M. L... Emile, à la suite de menaces dont il aurait été l'objet.
Eclairez ! - Rencontré par les gendarmes, rue des Capucins, M. C... Emile, cultivateur à Blâmont, a été l'objet d’une contravention, pour voiture hippomobile non éclairée.

ANCERVILLER
Procès-verbal à M. V... Marc, cultivateur, pour divagation de son cheval à l’abreuvoir.

OGEVILLER
Accident d’auto. - Le 28 août, vers 18 heures, M. François Auguste, 49 ans, cantonnier à Thiébauménil, revenait à bicyclette de son travail, où il est occupé à la réfection de la route nationale n° 4, entre Herbéviller et Ogéviller.
Arrivé à hauteur de la ferme de la Folie, à 800 mètres d'Ogéviller, suivant régulièrement sa droite, le cantonnier fut doublé par une voiture automobile qui le renversa.
La voiture, conduite par M. Clifford Berthoud, de Paris, n'avait pas annoncé son approche. M. François fut relevé par ses compagnons de route et transporté à son domicile par les soins de M. Largentier, demeurant à Ogéviller, lequel mit bénévolement son auto à la disposition du blessé.
Accident de moto. - Le 31 août, vers 19 h 15, M. Colin Paul, 27 ans, métreur, à Badonviller, se rendait à Nancy à motocyclette ; arrivé entre Montigny et Ogéviller, territoire de cette dernière commune, il vit venir devant lui une voiture automobile. Au moment du croisement, M. Colin, qui roulait à une vitesse modérée, ne put cependant éviter de monter sur un gros moellon qui se trouvait sur la chaussée. Le motocycliste tomba. L'automobiliste, non auteur de l'accident, arrêta aussitôt sa voiture, donna un pansement sommaire au blessé et le conduisit ensuite chez M. le docteur Jacquot, à Badonviller.
M. Colin, dont la vie n’est pas en danger, porte de nombreuses blessures à la tête, au genou et au coude droits ainsi qu’aux deux mains. Quant à la motocyclette, elle est hors d’usage.
Le préjudice est évalué par le motocycliste, tant pour sa machine que pour ses vêtements détériorés et sa montre brisée, à 2 100 francs.
M. Colin a porté plainte contre inconnu, pour entrave à la circulation publique.
21 septembre 1930
BLAMONT
Location du bal de la fête patronale. - Dimanche 14 courant, à 14 heures, a eu lieu à l’hôtel de ville de Blâmont la location du bal pour la fête patronale de Blâmont qui doit avoir lieu le dimanche 5 octobre.
Ce bal a été adjugé à M. Chasserot, de Rambervillers, pour la somme de 2.000 fr.
Cette année le bal devant avoir lieu dans les salons de l’hôtel de ville, la place de la mairie de ce fait sera décongestionnée.
Aussi noue espérons que de nombreux forains viendront occuper la place laissée libre par le bal sous tente.
Sapeurs pompiers - C’est le dimanche 28 septembre que M. le commandant Guérin, de Mont-Saint-Martin, passera en revue la compagnie des sapeurs-pompiers de Blâmont, avec manoeuvre de tout le matériel. Une d.élégation de sapeurs-pompiers des communes du canton de Blâmont assistera à cette revue.
Les vélos. - Les gendarmes en surveillance territoire de la commune, ont relevé des contraventions contre :
MM. M... Jean, ferblantier à Blâmont; D .. Georges, cultivateur à Halloville; G... Paul, manoeuvre à Igney ; S... Jacques, cultivateur à Verdenal, tous pour bicyclettes non éclairées.

HALLOVILLE
La camionnette. - De passage dans la localité, les gendarmes de Badonviller ont vu, en stationnement, une camionnette auto qui ne portait pas l’inscription P. M. et C. U. Procès-verbal fut relevé contre le propriétaire conducteur, M. Jacob Bernard, négocient à Sarrebourg.
28 septembre 1930
BLAMONT
Défaut de patente - Procès-verbal contre le nommé Walter Camille, 35 ans, marchand ambulant, demeurant à Moyenmoutier (Vosges), pour ne pas posséder sur lui sa patente.
Injures. - M. Colin Jean-Baptiste, 63 ans, facteur en retraite, est souvent pris à partie par un de ses voisins, M. Merciol Emile, âgé de 70 ans, manoeuvre, qui s’est laissé aller à des paroles et gestes désobligeants envers M. Colin d’où plainte de ce dernier.

ANCERVILLER
Générosité. - Une indemnité de 90 fr. ayant été allouée à Mme veuve Magron, celle-ci l’a donnée de la façon suivante : 50 francs au Bureau de bienfaisance et 40 fr. à la Caisse des Ecoles.

AVRICOURT
Eclairez ! - S... André, domestique de culture à Remenoncourt, qui circulait sur le territoire de la localité avec une bicyclette non éclairée, a fait la rencontre des gendarmes, qui lui ont dressé procès-verbal.

FREMONVILLE
Police de la route. - Le nommé Marchal Robert, 38 ans, représentant de commerce demeurant à Epinal (Vosges), se voit l’objet de deux procès-verbal pour excès de vitesse et pour n’avoir pas enlevé la boue de son numéro minéralogique à l’avant et à l’arrière de sa voiture, rendu illisible par la poussière.

NONHIGNY
La plaque. - De passage dans la commune, les gendarmes de Badonviller ont verbalisé contre Mme L... Joseph, cultivatrice, pour défaut de plaque au collier de son chien.

REPAlX
Accident de motocyclette, - Le 20 septembre, vers 12 h. 30, le jeune Paulus Pierre-Joseph, 18 ans, plombier-zingueur, demeurant rue Victor-Pierre, à Blâmont, se rendait à son travail à Avricourt, monté sur une motocyclette, suivant la route départementale.
Arrivé à la sortie sud du village de Repaix, au lieudit le « Grand Nô », le jeune Paulus voulant éviter un trou sur la route, fit une embardée avec sa machine et fut projeté sur la chaussée. Tombé sans connaissance, le motocycliste saignait abondamment à la figure.
M. Vaimbois André, facteur à Blâmont, qui avait été témoin de l’accident, se porta au secours du blessé et téléphone ensuite à M. le docteur Collot, de Blâmont. Le médecin transporta en automobile le jeune Paulus au domicile de ses parents à Blâmont, où il lui donna les soins nécessaires. Les blessures superficielles, ne paraissent pas graves.
La machine a subi quelques dégâts.
5 octobre 1930
BLAMONT
Fête en l'honneur des sapeurs-pompiers du canton
Commencée samedi par une retraite aux flambeaux, qui a obtenu un vif succès, la fête organisée dimanche 28 septembre en l’honneur des sapeurs-pompiers du canton, à l'occasion d’une inspection faite par M. l’inspecteur départemental Guérin, avait attiré en notre petite ville qui s’était parée comme aux jours de grandes fêtes, une affluence nombreuse.
A 7 heures, la clique de la compagnie de sapeurs-pompiers donnait un réveil en musiqe. Ce n’était que le début de la grande fête qui se préparait.
Dès le grand matin, les délégations de compagnies de sapeurs-pompiers des communes du canton arrivaient par les trains aux gares de L.-B.-B. et de l’A.-B-C. D’autres, pour plus de sûreté pour le retour, empruntèrent des voitures et camions. Toujours est-il que pour 8 heures du matin on aurait cru se trouver dans une petite ville de garnison.
Il est 9 h. 30 lorsqu’arrivant, dans un ordre parfait, sur la place de l’hôtel-de-ville, encombrée par un nombreux matériel, les délégations enthousiastes des 33 compagnies cantonales, tout au moins 350 hommes, aux allures dégagées, tous d’une parfaite tenue.
L’animation est grande lorsqu’arrive la belle musique Le Blâmontaise, placée sous les ordres de son chef dévoué, M. Chevalier, dont les éloges ne sont plus à faire. Un instant après, c’est l’arrivée fort bien accueillie du commandant Guérin, inspecteur départemental, assisté du lieutenant Mallinger, son sympathique secrétaire, auxquels M. Colin, maire, souhaite en termes fort élogieux la bienvenue et les présente aux autorités, groupées sur la place parmi lesquelles on remarquait : MM. de Turckheim, conseiller général; Adam, conseiller d’arrondissement; MM. les capitaines Crouzier, de Raon-l’Etape, et Martin; Aubry, maire de Repaix; Démangé, maire de Frémonville ; Gérard, maire de Nonhigny; Aubry, maire de Gogney; Breton, maire de Leintrey; Simonet, maire d’Ogéviller; Janin, maire de Verdenal; MM. les maires de Vého, Reclonville et Saint-Martin; MM. Colin, maire; Laurent de Turckheim, docteur Collet, Charton, Mantout, Diot, Veil, Chambrey, Crouzier, Labourel, Tiha, Lartisan. Gérard, membres du conseil municipal; Lucien Labourel; Marchand, président des Vétérans; Coliot et Melchior, président et vice-président des sociétés de tir et de préparation militaire.
Une foule nombreuse assiste à l’inspection de toutes les délégations des corps de sapeurs-pompiers. Cette inspection, il faut le dire, tant au point de vue du matériel que des hommes, fut minutieusement faite. Elle devait entraîner une longue enquête de la part de l’inspecteur sur le matériel de chaque subdivision et leurs moyens de défense en cas de sinistre, inspection à laquelle s’intéresseront vivement les personnalités présentes.
Au Monument aux Morts
A l’issue de cette inspection, qui ne dura pas moins de quarante minutes, un cortège se forma, place de l'Hôtel-de-Ville. pour se rendre au monument aux morts de la grande guerre, auquel s’étaient jointes toutes les subdivisions, avec commandant, officiers et musique en tête; les délégations des anciens combattants, des vétérans, des sociétés de tir et de préparation militaire avec leurs drapeaux.
Quelques minutes après, toute cette foule arrivait au pied du Monument, où, après une sonnerie Aux Champs, M. le commandant Guérin prononce, au nom de ses camarades, une belle allocution.
A l'Hôtel de Ville
Les derniers accents de l’hymne national retentissaient encore, lorsque le cortège se reforme pour gagner l’Hôtel de Ville, où un vin d’honneur se trouve servi dans un décor parfait par la maison Fiel, qui mérite une mention toute spéciale pour cette organisation.
Une joyeuse animation régnait dans cette vaste salle, lorsque M. Colin, maire, qui en quelque sorte inaugurait ses fonctions nouvelles, adresse dans une allocution très applaudie ses vifs remerciements aux organisateurs.
La conférence
A l’issue du vin d’honneur a lieu une conférence dans laquelle M. l’inspecteur s’est efforcé de démontrer combien il est imprudent de reste, indifférent et isolé de la Fédération nationale des S.P. et de la caisse de compensation en cas d'accident ou de maladie contractés en service.
Le conférencier traite également la question des primes accordées en cas de décès, et démontre comment les communes peuvent obtenir des subventions pour le matériel et l’habillement des hommes.
En adressant ses vives félicitations de tous ses camarades, il leur demande d’être toujours animés d’un esprit de sacrifice, d'appliquer la belle devise : honneur, courage, dévouement, et de rester toujours unis en se groupant au sein de la grande famille : la Fédération nationale des S.P. français.
C’est ensuite la manoeuvre du matériel d’incendie sur la place Carnot où nos sapeurs rivalisèrent de zèle dans la mise en marche rapide des motos-pompes et de leurs sept lances.
Le banquet officiel
Un banquet officiel réunissait quatre-vingts convives, parmi lesquels toutes les personnalités déjà citées, fut servi à midi à l'hôtel du Commerce.
Le réputé restaurateur Conrad avait été chargé de l’exécution de ce repas, dont le copieux menu arrosé des meilleurs crus, fut des plus appréciés et lui valurent de chaudes félicitations.
Au dessert, MM. Adrien de Turckheim, Colin et Guérin prennent à nouveau la parole pour assurer les sapeurs-pompiers de leur sympathie et remercier tous ceux qui ont contribué à l’organisation de cette fête.

Nécrologie - Nous apprenons avec regret le décès, à l’âge de 76 ans, de M. Charles-Joseph Laval, ancien principal clerc de notaire, président d’honneur de la Basoche Lunévilloise, titulaire de la Médaille du travail en vermeil.
M. Laval, bien connu des habitants de Blâmont et du canton, exerça, dans la même étude, sa délicate profession pendant plus de soixante ans. Ses obsèques ont eu lieu mardi à Blâmont, à 9 heures, au milieu d’une nombreuse assistance.
Au cimetière, M. Contal, au nom de la Basoche Lunévilloise, en une courte mais éloquente improvisation, retraça toute la vie de labeur et de dévouement du modeste travailleur qu’était M. Laval, regrettant que la décoration de la Légion d’honneur, que celui-ci devait prochainement recevoir, n’ait pu arriver à temps pour récompenser 62 années de travail et de fidélité à la même étude.
Nous prions la famille de M. Laval d’agréer nos respectueuses condoléances.

Les sports. - U.S.L. (r.) bat U.B. (I) par 3 à 0.
Après un début de saison prometteur, notre équipe première s’est inclinée dimanche devant les réserves de l’U.S.L.

BARBAS
Police de la route. - Le nommé Léon R... 31 ans, forgeron, se voit l’objet d’un double procès-verbal pour avoir circulé sur une bicyclette non éclairée et dépourvue de plaque de contrôle.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Coups réciproques. - De passage au centre de la commune, les gendarmes aperçurent des hommes qui échangeaient réciproquement des coups. Interpellés, ils déclarèrent se nommer Scherr Jean-Baptiste, cantonnier, et Marchal Félicien, dit André, tous deux habitant Domêvre. Ils ont été verbalisés.

OGÉVILLER
Vol. - Plainte est portée par M. Chatelat Charles, 60 ans, cultivateur, de ce qu’un inconnu lui a dérobé une cinquantaine de kilos de pommes de terre dans un champ qu’il possède sur le territoire de la commune de Reclonville. Le préjudice causé est d’environ 30 francs.
19 octobre 1930
BLAMONT
Vol de bicyclette. - Le 7 octobre, M. Emile Jacquot, employé à l’L.B.B., après avoir assuré le départ du train de 17 h. 22, se rendit au café Magron. Avant de rentrer au débit, il appuya sa bécane contre l’escalier. Un quart d’heure après, Jacquot, voulant reprendre sa bicyclette, constata qu’elle avait disparu.
Il a porté plainte.
Déclaration des chiens. - Le maire rappelle à ses administrés que du 15 octobre de chaque année au 15 janvier de l’année suivante, les possesseurs de chiens doivent faire à la mairie une déclaration indiquant le nombre de leurs animaux.
Préparation militaire - Les jeunes gens qui désirent suivre les cours de préparation militaire doivent dès maintenant réclamer leur inscription à la gendarmerie ou à la mairie.
Adjudication. - Dimanche 19 octobre, A 9 heures du matin, aura lieu salle de la justice de paix, l’adjudication relative à l’exploitation des coupes affouagères de la forêt communale pour l’exercice 1931.
A « Bon Accueil ». - Le conseil d’administration de « Bon Accueil » organise, dimanche 19 octobre, en matinée et soirée, une brillante soirée symphonique el cinématographique.

EMBERMÈNIL
Dégâts sur les propriétés d’autrui. - Un troupeau de moutons, conduit par le berger Supplé, a pâturé sur des terrains ensemencés appartenant à MM. Guise Henri et Thomas Georges, cultivateur à Emberménil.
Ces derniers ont porté plainte à la gendarmerie.

AVRICOURT
Arrestation - Brignon Patl, 43 ans, terrassier à l’entreprise Rougeard, et domicilié à Cirey-sur-Vezouze, sur le passage des gendarmes, s’est mis à les insulter et à proférer des menaces. Pour ces faits, il fut arrêté et transféré à Lunéville.
Eclairez ! - Le jeune M/.. Robert, étudiant, demeurant à Walscheid (Moselle), qui circulait route départementale 13, avec une automobile insuffisamment éclairée, s’est vu dresser procès-verbal.

IGNEY-AVRICOURT
P.V. - De service à la gare, les gendarmes ont verbalisé contre Dandréa Valentino, maçon, pour défaut d’extrait d'immatriculation.

XOUSSE
Les vélos. - Procès-verbal conte M. Montag Georges, berger, pour bicyclette non pourvue de feu rouge.
26 octobre 1930
BLAMONT
La pêche - Nos fins pêcheurs retirent actuellement de la Vezouze, bon nombre de carpes, toutes de taille respectable. La Vezouze se réempoissennerait-elle ? Nous ne pourrions l’affirmer. Il s'agit pour l'instant de belles carpes qui, se trouvant à l’étroit dans des étangs, passent par suite des crues de ces temps derniers au-dessus des grilles de barrage.
Concert. - Nous sommes heureux de faire connaître à nos lecteurs qu’une firme très importante de T.S.F , fera donner en notre ville, sur la place Carnot, un concert qui ne manquera pas d'être agréable.
Un» mauve plaisanterie. - Le 11 octobre, vers 9 heures de soir, Mme Paris Hélène, femme Durthaler, rentrait à son domicile. rue du Presbytère, à Blâmont. Elle arrivait devant un stock de bois appartenant à son voisin. M. Gabriel, boulanger, lorsqu'elle se trouva brusquement en présence d’une tête humaine qui, du sommet du tas de bois, la regardait fixement. Elle la regardait même avec de gros yeux de flamme. De la bouche sortait également du feu. Mme Durthaler jeta un grand cri auquel répondirent des rires qui n’avaient rien de démoniaque. C'était des jeunes gens qui pour effrayer Mme Durthaler, qui est souffrante et sujette à des crises nerveuses n’avaient rien imaginé de mieux de creuser l’intérieur d’une « cahône » ou citrouille, figuré une bouche des yeux et un nez et placé une bougie allumée au milieu du cucurbitacée.
La plaisanterie n'est pas du meilleur goût. ElIe n’est pas non plus très charitable.
Mme Durthaler, qui prétend également avoir été poursuivie à coups de pierre, a porté plainte à la gendarmerie.

AVRICOURT
Menaces. - M. Boyon, cimentier, travaille à l’entreprise Rangeard à Avricourt, où il remplace quelquefois le chef de chantier. Ces jours derniers remplissant ces fonctions, il fit des observations au manoeuvre Colet Désiré qui répondit par des menaces.
La gendarmerie enquête.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Eclairez ! - M. R. Albert, mécanicien, pédalait dans la localité sur une bicyclette non pourvue de lumière. Il a été verbalisé.
30 novembre 1930
BLAMONT
Pour les victimes de la mer. - Le maire de la ville de Blâmont a l’honneur d'informer ses concitoyens que, par décision ministérielle, le dimanche 30 novembre sera considéré comme Journée nationale au profit des marins et de leurs familles victimes de la tempête qui a sévi du 18 au 20 septembre.
Il espère que la population entière comprendra l’importance du geste de solidarité qui lui est demandé et qu’un généreux élan de fraternité s'élèvera de tous les rangs du peuple, vers les rivages que le deuil a frappés.
Centre familial ménager. - Sur l'initiative d’un généreux mécène blâmontais et à ses frais personnels, une série de cours sera donnée au centre familial ménager de Blâmont, qui ouvrira ses portes le lundi 12 janvier.
Ces cours seront spécialement destinés aux jeunes mères de famille, ainsi qu’aux jeunes filles au-dessus de 18 ans.
La Saint-Nicolas. - Les dames de charité organisent pour le 5 décembre, à 15 heure», à l'école de filles, une jolie récréation enfantine, au cours de laquelle aura lieu une distribution de jouets et de friandises.
Comme il l’avait laissé entendre aux enfants sages, lors de sa dernière visite à la suite de sa chaleureuse réception, Saint-Nicolas viendra de nouveau à cette petite fête, pour distribuer lui même des jouets.

HARBOUEY
Quêtes. - A l’occasion du mariage de M. Bridey avec Mlle Brua, une quête faite au profit de l’école a produit la somme de 71 fr. 80.
Une quête faite précédemment au mariage de M. Munier avec Mlle Gillot, avait rapporté la somme de 26 fr. 50.

DOMJEVIN
Dégâts d’auto. - M. Jacquemin Lucien, cultivateur, pilotait une automobile appartenant à M. Bée Paul, mécanicien à Foulcrey, lorsqu'en passant, vers 17 heures, un cheval, qui divaguait sur la route occasionna des dégâts assez importants à la machine.
M. Bée a porté plainte à la gendarmerie.

VERDENAL
Quête à mariage. - Une quête faite au mariage Janin-Coster a produit la somme de 80 francs destinées à l’entretien de monument aux morts de la grande guerre. Vifs remerciements aux généreux donateurs et vœux de bonheur aux jeunes époux.
14 décembre 1930
BLAMONT
Fête de la Sainte-Barbe. - Dimanche dernier, la Compagnie de sapeurs-pompiers célébrait, avec son éclat habituel, la fête de la Sainte-Barbe.
A 7 heures, le réveil en fantaisie fut sonné par la clique de la compagnie. A 8 heures, le cortège se forme sur la place de l’Hôtel-deVille pour se rendre à une messe solennelle. A l’issue de cette cérémonie, la compagnie, marchant sous les plis d’un drapeau flambant neuf, se rend au monument aux morts de la place Carnot, où a lieu le dépôt d’une jolie gerbe de chrysanthèmes par M. le capitaine Martin. Puis une minute de silence est observée. C’est ensuite l’émouvant appel des noms des victimes du devoir de la catastrophe de Fourvière.
La soirée devait se terminer par des chants et des monologues comiques qui provoquèrent le rire dans toute l’assistance.
La quête faite durant le repas, au profit des sapeurs-pompiers de Lyon, a produit la somme de 150 francs.
À tous nos vives félicitations.

ANCERVILLER
La Sainte-Barbe. - Dimanche dernier, Ancerviller était en fête. Nos sympathiques pompiers célébraient leur fête traditionnelle de la Sainte-Barbe avec le concours de l’Union musicale.
Après le service religieux pour les membres défunts de la compagnie, celle-ci s’inclina devant le monument aux morts.
Puis ce fut la remise des décorations. Le maire, entouré de son conseil municipal, remit la médaille d’honneur aux sapeurs Dévot et Vouriot. A cette occasion, il prononça une fort belle allocution qui fut très applaudie.
« La Marseillaise » termina la cérémonie et tous, l’hymne fini se dispersèrent.
Journée nationale. - La quête au profit des victimes bretonnes a produit la somme de 300 fr. 30. Merci a tous; aux gentils quêteurs et aux aimables quêteuses.

HERBEVlLLER
En défaut. - Route nationale n° 4, Les gendarmés ont verbalisé pour défaut d’extrait d’immatriculation contre Daniel Deter, bûcheron, sans domicile fixe.

MONTREUX
Journée Nationale. - La quête faite le 30 novembre dernier, par Mlles Courrier S., Hard E., et Martin B , ai profit des familles des Marins bretons, a produit la somme de 163 fr. 75.
Remerciements aux gentilles quêteuses et à tous les donateurs.
28 décembre 1930
BLAMONT
Arrestation. - En vertu d'un extrait de jugement rendu par la cour d’appel de Besançon en date du 27 novembre 1930, le condamnant à trois mois de prison et 50 fr. d’amende pour abus de confiance. Daval Delphin-Adolphe-lsidore, gérant d’épicerie à la Société nancéienne d’alimentation à Blâmont, a été arrêté pour être déféré au parquet.

AMENONCOURT
La lumière. - Batho André, manoeuvre à Leintrey, a été verbalisé pour circulation sur bicyclette non éclairée.

GONDREXON
Adjudication de travaux. - Les travaux de construction de caniveaux pavés et d’ouverture de fossés, dont le montant s'élève à 36.000 fr., ont été adjugés à M. Ch. Pédroni, à Domèvre-sur-Vezouze, à 1,25 de rabais.

MONTREUX
En défaut. - Hecht Rosa et Winterstein Marguerite, marchandes ambulantes à Nouvel-Avricourt, vendaient des articles de mercerie à Montreux. Comme elles n’ont pu présenter aux gendarmes les récépissés de déclaration de leur profession, elles ont récolté chacune un procès-verbal.
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email