BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste du Journal de Lunéville


Le Journal de Lunéville

- 1935 -
 


10 février 1935
BLAMONT
Distribution des Prix de tir
Dimanche dernier, a eu lieu, à l’hôtel de ville la distribution des prix aux lauréats de la Société de tir de Blâmont, sous la présidence de M. Pierre Brisset, sous-préfet de Lunéville.
M. Pierre Brisset a été reçu à son arrivée par M. Colin, maire, entouré des membres du conseil municipal et assisté de MM. Mazerand, député de Meurthe-et-Moselle ; le commandant Baudoin, chef de l’éducation physique du département ; Fournier, maire de Badonviller, président du conseil d'arrondissement ; docteur Collot, conseiller d’arrondissement, président de la société de tir ainsi que des membres du comité de cette société.
M. le sous-préfet déposa tout d’abord une magnifique gerbe de fleurs cravatée aux couleurs nationales, au pied de la stèle élevée place Carnot, à la mémoire des enfants de Blâmont morts au cours de la grande guerre.
Après la minute de recueillement traditionnelle, le collège gagna l’hôtel de ville où il fut accueilli aux accents de la « Marseillaise » exécutée par la fanfare « La Blàmontaise ».
Sur l’estrade installée dans la salle des fêtes gracieusement aménagée, devant une affluence nombreuse, avaient pris place, aux côtés de M. Pierre Brisset. sous-préfet, les personnalités citées plus haut et avec elles, MM. Andréani, secrétaire général de la sous-préfecture ; Campion, adjoint ; Laurent, Crouzier, Veil, Labourel, Charton, Chainbrey, Lartisant, Diot, membres du conseil municipal, et les membres du comité de la société de tir.
Après un morceau de musique, M. Colin, maire, prit la parole.
Il adressa d’une façon générale l’hommage de bienvenue de la vieille cité à tous les présents et salua particulièrement en M. le sous-préfet, « l’aimable administrateur qui, dès son entrée en fonctions, a su s’attirer la sympathie de ses administrés par sa bienveillance et sa cordialité».
Il rendit ensuite hommage dans la personne du commandant Baudoin, « non seulement au chef distingue et dévoué des services de l’éducation physique du département, mais aussi au représentant de l'armée protectrice de la paix », et il associa à cet hommage ses collaborateurs officiers et sous officiers des écoles de perfectionnement.
M. Colin évoqua le souvenir du docteur Hanriot et souligna l’importance capitale de l’exercice du tir dans l’entraînement et la valeur du combattant.
Même les armes automatiques ne sont des engins redoutables qu’entre les mains de tireurs d’élite.
M. le maire de Blamont termina par un appel à la jeunesse en faveur de la fréquentation assidue et en nombre toujours plus grand des séances d’instruction. « Souvenons-nous tous, dit il, soutenons-nous tous, car il faut que notre France vive pour le bien de l'humanité ».
M. le docteur Collot parla ensuite, Il présenta les excuses de diverses personnalités empêchées, et adressa des remerciements à MM Brisset, Mazerand. commandant Baudoin, aux présidents des sociétés de tir de Cirey et Badonviller, à « la Blàmontaise », chef et exécutants, à M. Charton, aux maires, et enfin aux généreux donateurs qui ont permis de récompenser autant de bons tireurs.
M Pierre Brisset qui parla le dernier, commença par apporter aux lauréats et aux instructeurs de la société, les vives félicitations et les encouragements du gouvernement. Il rappela les faits de l’histoire locale qui en est particulièrement riche et qui prouvent qu’au fond il n y a rien de bien nouveau sous le soleil. Et confrontant ces époques passées avec celles que nous vivons actuellement il exposa les raisons que nous avons tout de même d’espérer.
« Vous avez, dit-il, le bonheur d’appartenir à une nation que la nature a faite belle, et que l’Histoire a faite grande. Vous êtes les fils de cette Lorraine toute remplie de gloire qui a, plus peut-être que les autres provinces, souffert pour l’intégrité et la grandeur françaises : vous devez en être fiers et ne pas croire que les malheureux temps que nous vivons donnent l’idée de ce que sera demain notre patrie ; ayez donc confiance dans ses destinées, comme nous avons confiance en vous . je suis certain que vous serez dignes de la noble tâche que vous aurez à accomplir pour montrer au monde que la France demeurera toujours un flambeau pour l’humanité ».
Ensuite de ccs allocutions qui furent chaleureusement applaudies, M. Crouzier donna lecture du palmarès et les lauréats très applaudis, eux aussi, vinrent recevoir leurs prix.
Cette distribution fut suivie d’un vin d’honneur servi par M. Charles Cuny et d’une sauterie qui remporta un très vif succès.


31 mars 1935
BLAMONT
Appel à la population. – M. Colin, maire, a adressé à la population l’appel suivant.
Mes chers concitoyens j'ai l'honneur de vous informer qu’une journée nationale est organisée le dimanche 7 avril, en vue d’élever deux monuments : l’un à Paris, à la mémoire des rois Pierre 1er de Serbie et Alexandre 1er de Yougoslavie ; l’autre à Marseille, à la mémoire du roi Alexandre. Sur ce germer monument figureront les traits du ministre des affaires étrangères Louis Barthou, assassiné aux cotés du roi Alexandre.
Je vous rappelle que le roi Pierre 1er, alors simple citoyen serbe, ancien élève de notre Ecole de Saint-Cyr, a servi brillamment dans l’armée française au cours de la guerre de 1870.
Devenu roi de Serbie, il est resté aux côtés des Alliés durant la grande guerre de 1914 défendant, ainsi que son fils, la cause du droit, de la justice et de l’honneur jusqu’au sacrifice extrême.
Malgré la période difficile que nous vivons je fais appel à toutes les bonnes volontés pour donnez le plus d'éclat possible à cette démonstration de l'amitié qui nous unit au peuple yougoslave et satisfaire un vœu du héros de la campagne d’Orient, le maréchal Franchet d’Espérey.
F.C.B. - Dimanche 31 mars, à 14 heures, sur le terrain des Capucins, notre onze rencontrera pour le championnat 3e série, la première équipe de l’Amicale de Chanteheux.
On sait que, étant donné l'état du terrain, ce match fut remis une première fois par suite de la neige et une seconde fois, les dirigeants du F.C.B. agirent sagement en demandant la remise du match à la suite de l’inondation du terrain. Jusqu’à la veille de la rencontre, on espérait que le temps se remettant au beau fixe, le ground du stade pourrait reprendre avec l’aide du soleil, un aspect plus praticable. Hélas! les arrosoirs célestes ne se résignant pas à chômer, il fallut en passer par là et déclarer terrain impraticable. La même décision devait être prise quinze jours plus tard par St-Clément, ce qui fait que notre équipe a été privée de matches pendant deux mois.
Et maintenant, voici la fin des championnats. Evidemment, les résultats ne sont pas tout à fait ce que nous escomptions. Quoi qu'il en soit, notre équipe se trouve avec une avance de deux points, ce qui lui permettra avec un peu de chance d’accéder à la place d'honneur. Si notre équipe réussit, ce sera la récompense de bien des travaux et de bien des soucis.
Nous nous contenterons pour l’instant de puiser dans nos quelques défaites les enseignements les plus utiles pour les matches à terminer, pour que nos équipiers se montrent plus réguliers dans leurs matches et jouent avec plus de cran, plus de confiance et plus d'amour aussi pour les couleurs qu’ils défendent.
Ce sera dimanche une partie admirable qui mérite d’être suivie.
La formation de l’équipe aura lieu vendredi 29 mars, à 20 heures, chez M. Simon, vice-président, où tous les joueurs et membres du comité sont convoqués.

Bal du 31 mars. - C’est dimanche 31 mars, à 20 heures, à l’hôtel de ville qu’aura lieu le bal annuel du F.C.B. Cette soirée parée et masquée remportera le succès habituel.
Nous sommes sûrs que les nombreux membres de notre société et tous les amteurs de gaieté mettront les quelques jours restant à courir pour parfaire leurs travestis dont le bon goût ou l'ingéniosité recevront leur récompense au concours.

Mi-Carême. - Un groupe de jeunes gens de Blâmont organise dimanche prochain 31 mars, une petite cavalcade dont le départ aura lieu place de l’Hôtel-de-Ville, à 14 heures.
A l’issue de cette cavalcade, une sauterie aura lieu au café des Halles, 16 à 19 heures. L’entrée sera gratuite.
7 avril 1935
BLAMONT
Société de tir. - La première séance de tir pour l’année 1935 aura lieu au stand des Marmottes, le dimanche 7 avril prochain matin 8 heures à 11 h. 30, après-midi (13 h. 30 à 18 heures)
Les autres séances sont fixées aux dimanches 28 avril, 12 et 26 mai, 16 juin, 21 juillet. 13 et 22 septembre, aux mêmes heures.
Le conseil d'administration a fait un gros effort pour rendre, cette année, les séances aussi intéressantes et attrayantes que possible. Des prix de la journée dans chaque section - adultes, pupilles, dames - viendront tous ces dimanches récompenser les meilleurs tireurs. Ces prix seront exposés au Stand.
Une buvette sera installée au stand et différentes attractions sont prévues au cours de la saison (concert par l’excellente fanfare « La Blàmontaise », sauterie, etc.).
Les dames sont respectueusement invitées à venir exercer leur adresse à la carabine, section spécialement créée à leur intention
Il est rappelé que la carte de membre dont le prix n’est que de 5 francs permet l’exécution de cinq tirs dont quatre réguliers servant au classement général et un tir de concours.
Le conseil d’administration espère que la population de Blâmont et des environs fréquentera assidûment cette année le stand des Marmottes.

AVRICOURT
Match de boxe entre pochards. - Une rixe est survenue au café de l’Est, à Avricourt, entre deux pensionnaires portant les mêmes nom, prénom, et exerçant la même profession. Les deux Guiseppe Mongiat, qui étaient en état d’ivresse, ont récolté un procès-verbal chacun.
14 avril 1935
BLAMONT
Auto contre vélo. – Le 8 courant, M. Dieudonné Joseph, maçon, demeurant à Gogney, circulait à bicyclette sur la route nationale n° 4. en direction de Blâmont.
Vers 16 h. 30, alors qu’il arrivait au carrefour des routes départementale et nationale, sa machine fut accrochée par l’automobile pilotée par M. Joseph Resch menuisier à Frémonville. Sous le choc, M. Dieudonné tomba à terre et, dans sa chute, se blessa à la main droite, blessure qui nécessitera vraisemblablement une douzaine de jours d’incapacité de travail. M. le docteur Thomas, de Blàmont, lui a prodigué ses soins.
La bicyclette a subi certains dégâts non encore évalués ; la roue et le porte bagages arrière ont notamment été brisés

EMBERMENIL
Appréhendé. – En vertu d’une contrainte par corps pour non paiement de la somme de 398 francs, montant des frais d'un jugement définitif prononcé le 11 novembre dernier par le tribunal correctionnel de Lunéville Thomassin Henri, demeurant à Emberménil, a été appréhendé et conduit à la maison d'arrêt de Nancy pour y subir la peine de 5 jours de prison.
8 décembre 1935
BLAMONT
Société de tir. - La distribution des prix aura heu dans le grand salon de l’hôtel de ville de Blamont, le dimanche 15 décembre, à 15 heures, sous la présidence de M. le colonel Allemandet, commandant l’artillerie ce la 2e division «le cavalerie.
Les dons sont reçus dès maintenant par M. Henri Charton. Magasins Réunis Gande Rue, à Blâmont, où ils seront exposes à partir de samedi 7 décembre.

RECLONVILLE
Une farce coûteuse. - Il y a quelque temps, M. Charles Marlier. vannier, demeurant à Reclonville, déposait trois paniers en osier devant son habitation.
Voulant les reprendre quelque temps après, il constata qu’ils avaient disparu.
A la suite d'une plainte déposée par M. Marlier, les gendarmes ont identifié l’auteur du vol. C’est Nicolas Calix, qui avait pris les paniers pour faire, dit-il une farce à M. Marlier. Les ayant rendus et s’étant en outre, engagé à verser la somme de 50 fr. à la caisse de l’école, M. Marlier a retiré sa plainte.
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email