BLAMONT.INFO

Documents sur Blâmont (54) et le Blâmontois

 Présentation

 Documents

 Recherche

 Contact

 
 
 Plan du site
 Historique du site
 

Retour à la liste du Journal de Lunéville


Le Journal de Lunéville

- 1929 -
 


31 mars 1929
BLAMONT
Ivresse publique et manifeste.- Le nommé Péterlé Nicolas. 58 ans, garçon de culture à la ferme des Sallières, commune de Gogney, a été verbalisé à la gare de Blâmont, pour ivresse manifeste et publique.

DOMÈVRE-SUR-VEZOUZE
Pêche à la grenouille.- M. Louis P... fils, 45 ans, cultivateur, surpris pêchant la grenouille au râteau, dans le ruisseau lieudit à la Nouée, a été l’objet d’un procès-verbal.

IGNEY-AVRICOURT
Entre père et fils.- François Lemmé, 55 ans, manoeuvre à Avricourt, et son fils François Albert, 27 ans, demeurant également à Avricourt, ne vivent pas en bonne intelligence, aussi, le 23 courant, vers 16 h. 15. se rencontrant au débit Vannier, à Igney, ils se prirent de querelle et se portèrent des coups. L’intervention énergique du débitant qui les mit à la porte, mit fin à cette scène, qui n’en comportera pas moins des suites judiciaires.


14 avril 1929
BLAMONT
Médaillé des évadés. - Par décision ministérielle du 22 mars 1929, la médaille des évadés a été attribuée à M. Colin Joseph, sergent de réserve au 158e R.I.- Nos vives félicitations.
Conseil de révision. - Le conseil de révision procédera au recensement des jeunes gens de la classe 1929, 1er contingent, le 23 avril, à 9 heures 45, dans une des salles de l’Hôtel de Ville.
Recensement des chevaux et voitures. - La commission de classements des chevaux, juments, mulets et mules, procédera à son recensement annuel, le vendredi 17 mai 1929, à 13 heures 30
Vente des produits de la coupe affouagère. - C’est dimanche 14 avril, a 7 heures qu’aura lieu la vente des produits des coupes affouagères de la forêt de Blâmont.
Nos pompiers. - Dimanche, a eu lieu la première sortie de la saison de nos vaillants pompiers. La veille, à la tombée de la nuit, les clairons et tambours de la compagnie ont, comme de coutume, parcouru les rues de la ville pour la retraite traditionnelle.
Plainte.- M. Charles Edouard Gonand, employé à la Compagnie de l’Est, a porté plainte contre Mme Marie Coster, 38 ans, à Blâmont pour insultes.

ANCERVILLER
Contravention.- Rue Principale, les gendarmes ont relevé une contravention contre M. Aubriot Victor, chauffeur à la maison Zéliker, à Blâmont, pour défaut de présentation de la carte grise pour auto.

AVRICOURT
Police des étrangers. - Le nommé Lonsdœrfer, sujet allemand, 22 ans, charretier de bateaux à bord du «  Korun », a été gratifié de deux procès verbaux pour défaut d’extrait d’immatriculation et défaut de carte d’identité.

DOMÈVRE-SUR-VEZOUZE
Quête à mariage. - Une quête faite à la mairie, à l’occasion du mariage Claude-Voissement a produit la coquette somme de 196 fr. 25 qui sera affectée, selon le désir des donateurs, à ‘ l’achat d’une palme pour le monument aux morts.
Merci et vœux aux jeunes époux.

EMBERMENIL
Incendie de plantations. - Deux hectares environ de plantations ont été ravagés par un feu provenant d’escarbilles d’une locomotive.
Le feu, qui avait pris naissance dans te talus de la voie, à proximité de la gare, se communiqua rapidement aux plantations voisines.
Deux gendarmes d’Avricourt en patrouille près d’Emberménil, donnèrent aussitôt l’alarme et se rendirent sur les lieux où, aidés de quelques employés de la voie, accourus à appel, parvinrent à conjurer l’incendie.
Les dégâts sont assez importants.

IGNEY-AVRICOURT
Libéralité. - A l’occasion du mariage de Mlle Marguerite Gérard avec M. Charles Crouzier une quête faite à la mairie a produit la somme de 91 fr. 15 qui sera versée pour moitié à la Caisse des Ecoles et aux pupilles de l’école publique.

VEHO
Adjudication. - Le 27 avril, à 14 h. 30, aura lieu à la préfecture de Nancy l’adjudication de la construction de caniveaux pavés et aménagements de chaussées, dont le montant est de 69.402 fr. 85: à valoir 7.188 fr. 15; cautionnement. 1.700 fr.
Renseignements à la préfecture.
26 mai 1929
BLAMONT
La troisième séance de tir de dimanche dernier fût particulièrement brillante malgré l’absence de nombreux tireurs adultes retenus par les élections complémentaires. Bon nombre de jeunes gens des environs inconnus jusqu’alors du Stand, venus pour visiter l’installation moderne des vastes bâtiments, se sont fait inscrire comme Sociétaires. Par suite de cette arrivée imprévue et malgré la mise en service de tous les créneaux, il fallut limiter le nombre des séries par tireur afin de satisfaire tout le monde.
De nombreux tirs furent exécutés. Nous donnons ci-dessous le palmarès :
Tirs réguliers. Adultes : Trabac Aloyse. 6-9 - Chatelat Paul (Reclonville) 6 42 - Malo André (Ogéviller) 6 35. - Jacquot André (Reillon) 6-31.
Pupilles : Trabac Joseph. 6-40. - Jacques Riger, 6-30. - Pierron Eugène (Domêvre) 6-33. - Pierron Albert 6 24 - Maire Robert (Reillon) 5-25.
Tirs facultatifs : Receveur Paul (Ogéviller 6 47). - Gadel Louis (Igney 6-46). Melchior René 6 46. - Chatelat Paul 6-45. Tribout gendarme 6-41 - Malo André 6-39. - Chambrey Albert 6 30. - Caen Etienne 6-34. - Jacques Roger 6 33. - Toulon André (Domèvre) 5-31. - Pierson Albert 5 24.
Formation des équipes devant faire partie des délégations au concours départemental des S.A.G. qui aura lieu à Nancy, le 9 Juin, à partir de dimanche prochain.
Les prochaines séances auront lieu les dimanches 26 Mai et 2 Juin.

On nous écrit : «  Vendredi 17 mai, ont eu lieu l’installation du nouveau conseil municipal et l’élection du maire et de l’adjoint.
Un nombreux public était venu assister à cette première séance et paraissait plaindre les nouveaux conseillers, fort mal installés.
Serrés comme des harengs, coincés entre une estrade trop large et une balustrade les séparant de la foule, devant de petites tables mises bout à bout et à moitié recouvertes d’un tapis vert trop court, ils paraissaient tristes et dépaysés.
Et rien devant eux pour écrire. Comment pourront-ils travailler sérieusement ? Ne pourrait-on pas mettre à la place de chacun d’eux une main de papier blanc et un crayon, les conseillers s’engageant à ne pas emporter le crayon.
Quelques nouveaux élus avaient changé la physionomie de l’ancien conseil. Certains avaient allègrement franchi le fossé politique qui les séparait, paraît-il, du docteur Hanriot, maire sortant.
Celui-ci fut réélu cependant par 9 voix sur 16 conseillers ; il en fût de même pour l'adjoint sortant, réélu avec le même nombre de voix, bien malgré lui, dit-on.
Cee réélections n’empêchent pas qu’il y a quelque chose de changé, grâce à l'existeuce d’une opposition qui rendra les séances plus animées qu'autrefois.
Rien de meilleur pour pousser aux réalisations ceux qui tiennent le gouvernail et pour leur rappeler les belles promesses de leur programme.
Mais pourquoi donc la séance fut-elle si froide ? Les nouveaux venus étaient-ils si Indésirables ?
Le maire paraissait pressé de lever la séance et peu désireux de faire le petit discours d’usage.
Pas un mot de félicitations à ceux qui siégeaient pour la première fois, ni de remerciements aux amis qui venaient de lui remettre à nouveau les clefs de la mairie.
Allons. Monsieur le Maire, un peu d'amabilité ne nuit jamais.
Cela n’empêche pas ensuite d'envoyer les gendarmes pour verbaliser contre les délinquants. Au moins les accueillerait-on avec le sourire.
Décidément, les bonnes traditions se perdent chez les purs républicains.
Espérons que la prochaine fois nous pourrons constater dans le public qu’il régne parmi les membres de notre conseil municipal la plus franche cordialité ».

Tapages et injures. - Mme Coster Emile, ménagère, et Mme Renard Joséphine veloutière. qui menaient grand tapage en s’injuriant, rue Notre-Dame, ont récolté chacune un procès-verbal.
Coups et injures. - Le 16 courant, ver» 15 heures, M. Scherrer Fernand, débitant de boissons à Harbouey, était attablé au café Badiali, à Blâmont, quand M. Perrin Joseph, facteur des postes, l'insulta puis le frappa dans la rue.
M. Scherrer a porté plainte à la gendarmerie.

DOMJEVIN
Le Pèlerinage de la Bonne-Fontaine
Grâce à la température en hausse et au soleil bienfaisant qui l’accompagnait, le pèlerinage de cette année à la Bonne-Fontaine a connu le plus grand succès.
De toutes parts des environs et par les moyens de locomotion les plus variés les pèlerins des deux sexe étaient venus en foule assister aux cérémonies traditionnelles et champêtres célébrées dans la petite chapelle édifiée, voici de nombreuses années, entre Domjevin et Manonviller.
Ce pèlerinage annuel et sans apparat, qui fournit aux croyants l'occasion de faire leurs dévotions à la Sainte Vierge en même temps qu’une agréable cure de plein air dans un cadre naturel et verdoyant est une des traditions régionales auxquelles les populations des alentours sont restées le plus fermement attachées.
Le beau temps de lundi ne contribua pas peu au succès de la fête et au bon souvenir qu’en rapportèrent tous les assistants.
La messe fut dite par M. le Curé d Ogéviller et le sermon donné par M. l'abbé Gérard, de Repaix.
En termes choisis, d’une éloquence prenante dans leur simplicité mais d’une inspiration très élevée, l’orateur sut remuer dans le cœur des fidèles les sentiments les plus sincères et les plus purs.
Les chants religieux étaient exécutée avec un ensemble remarquable par des jeunes filles de Domjevin. Et ce ne fut pas le moindre attrait de la cérémonie que ce chœur de voix claires s’élevant dans l’air pur de la campagne au milieu du silence recueilli des assistants.
Parmi ceux-ci nous avons reconnu un certain nombre de curés des environs, de Blâmont, de Vaucourt, de Laneuveville-aux-Bois, de Vitrimont, de Chanteheux et d'autres communes, qui avaient accompagné leurs paroissiens au pèlerinage.
En résumé, belle et bonne journée de foi et de saine réjouissance dont la tradition, croyons-nous, n’est pas près de se perdre.
En terminant, compliments à la Compagnie du L.B.B., qui avait organisé à l’intention des pèlerins un certain nombre de trains supplémentaires. Initiative qui fut fort goûtée, et des uns et des autres.
23 juin 1929
BLAMONT
Réunion du Conseil Municipal. - Le Conseil Municipal s’est réuni Vendredi 14 Juin pour sa session de Mai.
Etaient présents : MM. le docteur Hanriot, maire ; Campion, adjoint ; de Turckheim. Collet, Charton, Veil, Chambrey, Crouzier, Labourel, Lartisant, Gérard, Mantout, Diot.
Absente excusés : MM Colin et Tiha
Après avoir approuvé une délibération de la Commission administrative de l’Hospice, le Conseil prend connaissance de la situation financière de la Ville et du compte de dommages de guerre disponibles à la date du 24 Mars 1929.
Le Maire fait connaître que le règlement du cimetière approuvé par M. le Préfet le 4 Juin, entrera en vigueur aussitôt la publication faite par le tambour de ville et l’affichage devant la Mairie et à l'entrée du Cimetière.
Réglementation des Eaux. - Le Conseil décide de procéder à la révision des compteurs et approuve le nouveau tarif des concessions qui sera d’un droit fixe de 25 francs pour 60 mètres cubes d’eau et 0 fr. 50 par mètre cube supplémentaire. En outre, il donne pouvoir à sa Commission pour étudier le nouveau règlement des concessions.
Atelier de distillerie. - Les plan et devis pour la création d’un atelier public de distillerie près de l'Abattoir sont approuvée. Est envisagé également l’achat d’un alambic et ses accessoires.
Equipement des Sapeurs-Pompiers. - L'effectif de la subdivision de Sapeurs-Pompiers venant d’être porté à 51 hommes, le Conseil vote le somme de 7.500 francs pour compléter l’équipement
Est décidée, en vue d’une inspection prochaine du Commandant, la remise en état des locaux occupés par le matériel d’incendie, ainsi que leurs différentes annexes.
Restauration des Tours de l’Eglise. - Le Conseil décide de faire réparer les tours de l’Eglise, ainsi que le parvis détérioré par la chute de la statue de Saint-Maurice.
Boite aux lettres. - Une nouvelle boîte aux lettres supplémentaire sera placée sur la façade principale de l’Hôtel de Paris. Les frais d’achat, de pose, etc., seront supportés par la Ville.
L’ordre du jour des affaires étant épuisé, la séance est levée à 10 h. 30 du soir.
Visite inattendue. - C’est avec plaisir, mais un peu par surprise, que nous avons vu arriver dans nos murs, dimanche dernier, vers 10 heures, la Musique Municipale de Visches (Bas-Rhin), sous les ordres de son dévoué chef, venue spécialement pour faire son banquet annuel à l’Hôtel Conrad.
Dès son arrivée, elle se rendit sur la place Carnot où après avoir joué la «  Marseillaise » une gerbe de fleurs naturelles fut déposée au pied du Monument élevé à la gloire des enfants de Blâmont, morts pour la France Ce geste, tout à fait simple, n’a pas été sans toucher profondément la population.
Quelques heures après, une joyeuse assistance a applaudi les nombreux exécutants de cette Société qui, après avoir donné une aubade face à l’hôtel Conrad, défilèrent par la place Carnot et la rue du Maréchal Foch au son d’une marche entrainante.
Pour cette bienfaisante surprise, nous adressons à cette Société et à son chef, nos viens vives félicitations.
28 juillet 1929
AVRICOURT
La foudre. - Au cours d’un des derniers orages, la foudre est tombée sur l’habitation de M. Paul Vogin, l’ancien instituteur.
Le fluide, qui avait l’aspect d’une boule de feu, a passé par la cheminée et, dans l’appartement, entre M. et Mme Vogin, qui n’ont pas, fort heureusement, été atteints.
La foudre a occasionné des dégâts maté riels assez importants, notamment à la toiture. Deux cents tuiles ont été brisées.

ANCERVILLER
Bris de clôture. - M. Blaise Louis, cultivateur à Ancerviller. a porté plainte contre inconnu, pour bris d’une clôture à une de ses propriétés sise route de Mignéville.

EMBERMENIL
Accident automobile - Le 22 courant, M. Morcel, cultivateur, conduisait au parc une génisse, quand une automobile conduite par M. Briat, maire de Xousse, marchant à une allure modérée, parvint à sa hauteur, à ce moment, la génsse vint se jeter devant l’auto. Elle fut renversée et eut la jambe gauche postérieure brisée à hauteur du sabot

FREMONVILLE
Eclairez ! - P-V. à M. X .. Albert, ouvrier d’usine à Blâmont pour bicyclette non éclairée.

DOMEVRE-SUR-VEZOUZE
Excès de vitesse – Rue principale, les gendarmes ont verbalisé M.S.... Abraham, marchand ambulant à Nancy, pour excès de vitesse avec son automobile.
28 juillet 1929
BLAMONT
Un enfant est renversé par une automobile. Le jeune Jean Kocher, âge de 5 ans, qui marchait à reculons sur la chaussée, a été renversé samedi dernier par une automobile conduite par M. Charles Michel, négociant en primeurs à Blâmont. L’enfant fut relevé aussitôt par l’automobiliste et transporté au domicile de ses parents, M. le docteur Collot qui avait été appelé d’urgence, constata une fracture de la jambe gauche. Apres avoir reçu les premiers soins. le bambin fut transporté à l’hôpital de Lunéville.

AVRICOURT
Triple contravention. - M. Joseph Schiesser, mécanicien, demeurant à Hommarting (Moselle), a été verbalisé pour défaut d’éclairage et échappement libre à sa motocyclette et défaut de permis de conduire.
La chasse. - M. Henri Marchal, du 403e régiment d’artillerie à Toul, en permission à Avricourt, a fait l’objet d'un procès-verbal pour défaut de permis de chasse
13 octobre 1929
BLAMONT
Réunion du conseil municipal. - Séance extraordinaire du 28 septembre.
Etaient présents MM. le docteur Hanriot, maire ; Campion, adjoint ; Laurent, Colin, de Turckheim, Chambrey. Charton, docteur Collot, Crouzier, Veil, LartisanL Labourel, Mantout et Gérard.
Absents excusés : MM. Diot et Tiha.
Le conseil vote 3.000 fr. gagnés sur dommages de guerre pour réfection de la maison forestière de la Voile.
La présente session comporte l’examen du budget primitif de la ville pour 1930 et celui du bureau de bienfaisance. Après lecture des divers articles, ces deux budgets sont votés.
La situation de la ville étant devenue normale, le conseil décide la suppression des indemnités de résidence.
M. le maire rend compte de dons faits à la caisse des écoles et remercie, au nom de l’assemblée, les généreux donateurs.
Un prêt d’honneur est accordé pour permettre la continuation d’études.
Le conseil vote diverses augmentations de traitement proposées par la commission scolaire.
Société de tir. - Le stand des Marmottes rouvre ses portes. Séance dimanche 20 octobre, pour l’organisation de plusieurs concours
Pendant le cours de cette séance, les retardataires auront toute facilité pour achever leurs tirs réguliers.
L’assemblée générale de la société et la distribution des prix auront lieu prochainement.
Facture non acquittée. - M. Foné Albert, manoeuvre à l’usine de Terre-Blanche, maison Peugeot-Valentigney (Doubs), a vendu 150 fr. un vélo à M. Loubé Joseph, mécanicien sans domicile fixe, qui a remis à l’acquéreur une facture sans être acquittée du timbre réglementaire, a été l’objet d’un procès-verbal.
Le cours familial ménager réservé pour cet hiver au Canton de Blâmont aura lieu au début de Janvier 1930, la date d'entrée sera fixée ultérieurement.

DOMJEVIN
Eclairez ! - Territoire de la commune les gendarmes ont relevé une contravention contre M. Henry Charles, pour voiture hippomobile non éclairée.
- M. Clément Gabriel, a été verbalisé suffisance d’éclairage à automobile.
17 novembre 1929
BLAMONT
Déception. - Un tout petit avis paru il y a quelques jours au sujet d'une visite des lieux, à la Forge, nombre de Blâmontais eurent un transport de joie en voyant le service hydraulique s’occuper de cette ancienne usine qui, il y a quelque vingt ans, possédait bon nombre d’ouvriers forgerons Que de paroles depuis l’annonce de cette visite L’on y voyait une fromagerie et fabrique de caséine modèle de celles de Bretagne, un deuxième voulait, au contraire, qu’il s’agisse d'une usine électrique capable de donner le courant pour la culture au tracteur mû à l’électricité, un autre voyait les glaces de St-Gobain installées à cet endroit ainsi qu’une fabrique de pieds à coulisse. De tout cela chers lecteurs, rien ! Il s’agissait, tout simplement, d’une petite enquête sur une demande qui avait été faite, il y a cinq ans, par le propriétaire actuel, en vue d’obtenir l’autorisation de faire du courant électrique pour l’éclairage de quelques bâtiments. La demande, partie faire l’ascension de la hiérarchie administrative vers un beau mois d’août 1924, revint bien doucement en novembre 1929, pour vous causer une joie qui ne devait durer que quelques jours.
Enfin, l’étude de l'installation d’une usine à Blâmont est toujours en jeu et vraiment, un jour, de vrai cette fois, lee Blâmontais se réjouiront.

AVRICOURT
Fête de l’Armistice. - Le 11 au matin sonnerie de cloches, puis à 10 h 15 cérémonie religieuse dans la modeste petite église d'Avricourt ornée de drapeaux tricolores et d’écussons aux emblèmes des diverses armes dont se composait l’armée française de 1914. Un catafalque recouvert d’un immense drap tricolore symbolisait les milliers de cercueils des glorieuses victimes de la grande guerre.
Une belle et nombreuse assistance avait tenu à prouver par sa présence que le culte des morts est toujours très vivace dans ce coin de Lorraine ; le maire et son conseil municipal occupait les premiers rangs de chaises à l’église brillamment illuminée.
Après la messe chantée par M. l’abbé Simon curé d’Avricourt, et l’absoute, l’assistance a quitté l’église pour se rendre au monument aux morts, où une gerbe de fleurs a été déposée par les enfante des écoles venus en cortège avec un drapeau et suivis d’un groupe d’anciens combattants.
La cérémonie terminée, une distribution de friandises a été faite aux enfants dans la salle de la mairie.
A midi, un banquet fraternel réunissait au restaurant Knaebel un certain nombre de personnes de la localité. Ce fut une belle et émouvante journée.
Libéralité - M. René Cuny, a donné une somme de 93 fr.. qu'il l’avait trouvée au début d’octobre 1928.
 

Mentions légales

 blamont.info - Hébergement : Amen.fr

Partagez : Facebook Twitter Google+ LinkedIn tumblr Pinterest Email